Ce mercredi 28 novembre, on apprend que les services de l’état civil de la mairie de Brive-La-Gaillarde, en Corrèze, ont choisi de saisir le procureur de la République, pour un prénom. Que ce passe-t-il ?

En effet un couple de jeunes parents souhaite nommer leur fils “Griezmann-Mbappé”. Mais une procédure qui suit une loi qui explique qu “si le prénom est de nature à porter préjudice à l’enfant alors l’état civil peut saisir le parquet pour demander un changement ». Ce qui a été fait.

Non pas que le prénom soit mauvais ou préjudiciable, d’ailleurs depuis la victoire des bleus ces patronymes sont même honorables et respectés, mais la mairie s’explique “ce sont des noms, pas des prénoms […] quelles seront les résonances dans 10, 20, 30 ans pour l’enfant devenu adulte ?”

Il s’agit de la première saisine de l’année et c’est la première depuis 2015. La justice devrait intervenir assez rapidement et demander le changement du prénom.