Le dos transpercé par une longue flèche, agonisant, un chat a été retrouvé par des passants. La carte de l’accident écartée, des associations vont porter plainte. 

Un chat errant a été découvert prostré et mourant, une longue flèche alors plantée dans le dos. L’animal a été trouvé dans l’Isère. Des appels à témoin ont donc été lancés sur les réseaux sociaux, pour tenter de trouver l’ignoble personnage qui aurait pu commettre cet acte. 

C’est le quotidien régional, Le Dauphiné, qui relate les faits. Le chat agonisait donc contre une palissade, impasse du Docteur-Klein, à Pontcharra. Les riverains ont immédiatement appelé les pompiers. Ces derniers l’ont emmené chez un vétérinaire. Le praticien a alors pu le soigné en lui enlevant la flèche. 

La flèche lui a transpercé la cuisse, en passant par le dos. Sans toucher presque aucun organe, son pronostic vital n’est plus engagé. Pourtant, il risque tout de même d’être amputé d’une patte. C’est Cosa Animalia, une association pour la défense des animaux, qui a pris en charge le coût de l’opération. 

Responsable de Cosa Animalia, Catherine Carrier dénonce donc cet acte de barbarie. « Il s’agit forcement d’un acte volontaire, l’hypothèse de l’accident est très peu probable ». Son association se porte alors partie civile auprès de la justice, tout comme 30 millions d’amis. 

Depuis, l’animal a été pris en charge par une famille d’accueil. Les associations devront donc dire si l’amputation est nécessaire d’ici 15 jours.