À la uneActualitéInternationalSociété

L’Italie adopte l’union civile pour les couples homosexuels

Les députés italiens se sont prononcés mercredi 11 mai en faveur de l’union civile pour les couples homosexuels. Une (petite) révolution pour la péninsule.

Les députés italiens ont choisi d’accorder la confiance au gouvernement de Matteo Renzi ce mercredi, et d’adopter le tant attendu statut d’union civile pour les couples homosexuels. 372 députés ont voté en faveur du texte, 51 contre et 99 ont choisi de s’abstenir. Le Sénat italien avait accordé en février un avis favorable au projet. Cette loi s’applique aux concubins hétérosexuels et homosexuels, mais représente une vraie avancée pour les couples gays. En effet, l’Italie était le dernier pays d’Europe occidentale à ne pas avoir de statut pour les homosexuels. Cette loi, officiellement qualifiée de « formation sociale spécifique », le Premier ministre italien Matteo Renzi en avait fait l’une de ses promesses lors de sa prise de fonction en 2014.

Un texte mi-figue, mi-raisin…

La loi permet aux conjoints d’avoir le même nom de famille, d’obtenir un titre de séjour si l’un des partenaires est étranger, autorise les visites à l’hôpital (!) ou encore de toucher la pension de réversion, c’est-à-dire une partie de la retraite que touchait / aurait dû toucher le partenaire décédé. Les couples homosexuels ne pourront pas adopter l’enfant naturel d’un des conjoints, mais des demandes d’adoption au cas par cas pourront être déposées. L’Eglise s’était farouchement opposée à l’adoption des couples gays, considérant cet article comme le premier pas vers une reconnaissance des mères porteuses. La droite avait fait pression sur le gouvernement pour que le texte ne comporte pas l’obligation de fidélité, un des piliers du mariage et un symbole très fort dans le pays. Les associations regrettent ce rétropédalage, qui intervient après plusieurs mois de discussions houleuses au Parlement et de manifestations. En février, des dizaines de milliers de personnes ont défilé dans le pays contre cette loi, avec le soutien des partis de droite.

… qui représente tout de même une belle victoire.

Les partisans du texte se sont tout de même réjouis de cette petite révolution. Matteo Renzi a déclaré que c’était « une bataille à mener, au risque de perdre des soutiens » car « les décisions justes doivent être prises ». Maria Elena Boschi, la ministre en charge des réformes constitutionnelles, a quant à elle twitté après le vote: « Une merveilleuse journée pour tous les italiens et les italiennes. #unioncivile #promessetenue». La première union civile devrait être célébrée au plus tard en septembre, le temps que le Président Sergio Mattarella signe le décret et qu’il soit publié dans le journal officiel. 

Related posts
À la uneActualitéFormule 1Sport

Grand Prix de Styrie : Week-end parfait pour Lewis Hamilton

À la uneMédias

Un été d'émissions cultes (épisode 4) : Mystères (TF1)

À la uneActualitéFootFranceSport

Il y a 22 ans l'équipe de France était sacrée championne du monde

À la uneSéries Tv

Jayce et les conquérants de la lumière : une campagne Ulule pour la sortie de la B.O

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux