À la uneActualitéFranceMédiasPolitique

Quand iTélé censure l’affaire Fillon

Les révélations autour de l’emploi fictif de la femme de François Fillon, Pénélope, ont placé le candidat de droite à la présidentielle dans la tourmente. Un scandale qui a été repris partout, sauf sur iTélé qui avait décidé de censurer le sujet dans les premières heures.

 

François Fillon a été à de nombreuses reprises l'invité politique de la chaîne (© iTélé)

François Fillon a été à de nombreuses reprises l’invité politique de la chaîne (© iTélé)

Mercredi, les révélations du « Canard Enchaîné » sur l’emploi fictif dont aurait profité l’épouse du candidat Les Républicains, François Fillon, ont été reprises et commentées un peu partout dans les médias. Partout, sauf sur la chaîne d’informations du groupe Canal, iTélé.

Si le « PenelopeGate » était au sommaire de la chaîne à 6 heures du matin, elle a ensuite mystérieusement disparu du petit écran. D’après le site Les Jours, le directeur de la rédaction (qui occupe également le poste de directeur de la chaîne), Serge Nedjar, aurait exigé que le sujet soit évincé de l’antenne. L’homme aurait même appelé à 7 heures du matin le rédacteur en chef de la Matinale pour exiger que l’affaire qui ébranle François Fillon ne soit plus évoquée, y compris sur le bandeau où défilent les brèves en bas de l’écran.

Il y a-t-il une influence de Vincent Bolloré derrière cette censure ?

 

Serge Nadjar est le directeur de la chaîne, mais aussi de la rédaction, depuis mai 2016 (© Philippe Mazzoni/iTélé)

Serge Nejdar est le directeur de la chaîne, mais aussi de la rédaction, depuis mai 2016 (© Philippe Mazzoni/iTélé)


Selon Nejdar, la véracité de l’article du journal satirique n’était pas encore prouvée au moment des faits. Ce n’est qu’à partir de 11 heures, une fois que François Fillon s’est exprimé sur les accusations dont il fait l’objet, qu’iTélé s’est remis à parler de l’affaire.

Au sein même de la rédaction de la chaîne, tout le monde a son avis sur la décision du directeur. Un journaliste de la chaîne, sous couvert d’anonymat, estime que  cette décision relève de « l’incompétence » car Nejdar « ne porte pas Le Canard enchaîné dans son cœur ».
Peut-on y voir une influence de Vincent Bolloré derrière, qui n’a jamais caché sa sympathie pour les politiques de droite ? Un autre reporter pense effectivement qu’« il y a forcément du Bolloré derrière ».

Rappelons tout de même qu’en novembre dernier, la rédaction d’iTélé avait effectué une grève historique de 31 jours, pour protester contre l’arrivée à l’antenne de l’animateur Jean-Marc Morandini, mis en examen pour corruption de mineur, et pour réclamer des gages d’indépendance de la rédaction. À l’issue de cette grève, les employés n’ayant pas quitté le navire avaient obtenu la signature d’une charte éthique qui devait voir le jour dans les quatre mois. Et il serait certainement temps qu’elle arrive, vu la manière dont le traitement objectif de l’information semble faire cruellement défaut à la chaîne depuis la reprise du groupe Canal par Bolloré.

A lire aussi : Edward Snowden commente l’affaire Fillon

 

A lire aussi : L’avocat de François Fillon a remis des documents à la justice

Related posts
À la uneSéries Tv

La Flamme : mais d'où vient la "Jean Guile" ?

À la uneActualitéFrance

Coronavirus : les scénarios envisagés par le gouvernement

À la uneBrèvesSéries Tv

Sauvé par le gong : le revival arrive le 25 novembre

À la uneActualitéInternationalPolitique

Amy Coney Barrett : le nouvel atout de Trump à la Cour Suprême

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux