À la uneActualitéInternational

Le Japon « menacé » par un nouveau tir de missiles Nord-coréen

La Corée du Nord a effectué un nouveau tir de missiles ce mercredi 3 août 2016 au petit matin, avec un point d’impact proche des eaux nippones, alertant les autorités d’une « grave menace ». 

Un énième tir de missile menaçant

Le centre de commandement stratégique américain a détecté mercredi 3 août, le tir de deux missiles balistiques en provenance de Corée du Nord. Des tirs effectués à 7 h 50 heure locale, le premier missile a explosé en plein vol, et le second a atterri dans la Zone Economique Exclusive des eaux japonaises. Il s’agit de missiles moyenne portée ayant parcouru près de 1000 kilomètres, démontrant la capacité des Nord-coréens à atteindre ses voisins.

Tir de missile nord-coréen en 2009 -- crédit AFP/KCNA

Tir de missile nord-coréen en 2009 — crédit AFP/KCNA

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a immédiatement réagit en dénonçant « une grave menace » à la sécurité japonaise. Il a ajouté que des forces « d’auto-défense » se tenaient en alerte, ravivant le climat de tensions qui règne dans la région.

Un remaniement concomitant

Ce mercredi était aussi l’occasion pour Shinzo Abe de remanier son cabinet gouvernemental. L’attention est surtout portée sur la nouvelle ministre de la Défense, Tomomi Inada qui remplace Gen Nakatani. Cette ancienne avocate de 57 ans est une fidèle d’Abe partageant son point de vue sur la politique extérieure et la défense.

Tomomi Inada le 3 aout 2016 -- REUTERS/Kim Kyung-Hoon

Tomomi Inada le 3 aout 2016 — REUTERS/Kim Kyung-Hoon

D’après les mots de Takashi Kawakami, expert en sécurité à l’université de Takushoku, « Mme Inada est une politicienne ultra-conservatrice, et sa désignation sera interprétée comme le désir d’achever la révision constitutionnelle et d’adopter une position beaucoup plus ferme vis-à-vis de la Chine ». En effet, la révision constitutionnelle voulu par le parti conservateur d’Abe vise à amender l’article 9 de la Constitution sur la renonciation à la guerre et à l’emploi des forces armées, ce qui serait interprété comme une menace par la Chine en quête d’hégémonie.

Lire aussi sur la révision constitutionnelle japonaise 

Dialogue de sourds

Les tirs de missiles se font de plus en plus fréquents depuis le début de l’année 2016. Le leader nord-coréen Kim Jong-un adopte une position ferme face à son voisin du sud. L’agitation se fait de plus en plus forte à mesure que le projet de bouclier anti-nucléaire américain se concrétise. Le fameux projet THAAD confirmé par les autorités américaines inquiète fortement la Chine et la Corée du Nord.

Lire aussi sur les tirs du 19 juillet et le projet THAAD

La Corée du Nord justifie ses tirs comme un exercice militaire visant à améliorer sa sécurité, faisant le parallèle avec les troupes américaines en Corée du Sud qui par des actions conjointes, s’exercent elles aussi. Les deux camps se sentant menacés, une course à l’armement est lancée depuis plusieurs années, ne faisant qu’alimenter les tensions.

Equipements du système de défense THAAD -- U.S. Department of Defense

Equipements du système de défense THAAD — U.S. Department of Defense

La porte-parole du Département d’Etat à la Défense américaine Julia Mason a déclaré que les tirs « ne font qu’alimenter l’envie des Nations-Unies de contrer et condamner » les actions nord-coréennes. C’est donc un véritable dialogue de sourds qui s’est engagé, sous couvert de réalisme politique la situation se dégrade faisant craindre un conflit d’une ampleur nouvelle.

 

Image à la Une : crédit Keystone

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSéries Tv

La série Les gouttes de Dieu aura droit à une saison 2

ActualitéSéries Tv

Quelles sont nos 5 nouvelles séries préférées de TF1 ?

ActualitéSorties

On a vu pour vous… le spectacle de magie de Bertrand Gille

À la uneSéries Tv

Est-ce que le tournage de la saison 8 de Sam a commencé ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux