À la uneActualitéFrance

L’affaire Maëlys résumée en cinq points

Quatre mois pile après le début de l’enquête, il est temps de faire le point sur cette affaire qui pourrait en cacher d’autres.

Le contexte

Maëlys de Araujo, 8 ans, a été enlevée dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août. Elle accompagnait ses parents jurassiens au mariage de leurs cousins. Il se tenait dans la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin, une commune de l’Isère (38).

Un suspect

Nordahl Lelandais, 34 ans, habitant de la commune de Domessin en Savoie (73) est le seul suspect dans cette affaire. Il était devenu maître-chien à 19 ans au sein du 132ème bataillon cynophile de l’Armée de Terre à Suippes dans la Marne (51) avant d’être réformé en 2007. Le 30 novembre dernier, il a été mis en examen pour « meurtre, précédé d’enlèvement et de séquestration » par les juges d’instruction au tribunal de Grenoble. Le trentenaire est pour le moment incarcéré à la prison de Saint Quentin Fallavier. Son avocat Alain Jakubowicz – qui défend notamment Karim Benzema dans l’affaire de la sextape – et lui, nient les faits. Selon les dires de plusieurs témoins, Nordahl aurait été à cette soirée pour fournir les convives en stupéfiants.

Les faits

Cette nuit là, 150 à 200 convives sont rassemblés pour célébrer le mariage. Ils signalent la disparition de Maëlys à 3h57 et commencent à la rechercher. Faute de résultat, la gendarmerie est contactée. Pour eux, la jeune fille aurait en fait disparu vers 2h45 du matin. C’est l’heure à laquelle Nordahl Lelandais met son téléphone en « mode avion ». Deux minutes plus tard, des caméras filment une Audi A3, la même que celle du suspect, dans le centre ville de Pont-de-Beauvoisin. À son bord, siège passager, « une silhouette frêle de petite taille, vêtue d’une robe blanche ». Presque 30 minutes plus tard, le véhicule est filmé en sens inverse, cette fois ci, sans passager. Le téléphone de M. Lelandais se reconnecte au réseau et active les bornes situées près de la salle des fêtes. Enfin, quand il partira de la fête, le suspect remettra son téléphone en « mode avion » et ne le désactivera que plus de trois heures après, chez lui.

L’enquête

Après avoir été entendu par les enquêteurs dans l’après midi de ce dimanche, Nordahl Lelandais est filmé en train de nettoyer sa voiture dans une station service. Il déclarera aux enquêteurs qu’il veut la vendre. Le lendemain, il entreprendra de résilier sa ligne téléphonique. Enfin, les enquêteurs ne remettront jamais la main sur le short qu’il est allé changer au cours de cette nuit, quelques heures avant la disparition de Maëlys. Les enquêteurs trouveront finalement des traces d’ADN de la fillette sur le tableau de bord de sa Audi. Selon le suspect, c’est parce que Maëlys est montée dedans – avec un autre garçon – pour y trouver ses chiens qu’il lui avait montré sur son téléphone. Les enquêteurs ne croient pas à cette version des faits et à la présence d’un autre garçon.  Enfin, Nordahl ne s’est vraisemblablement pas occupé des recherches, menées pendant la soirée, pour retrouver la jeune Maëlys. Il aurait préféré filer avant l’arrivée des gendarmes, prétextant être malade à cause de l’alcool.

L’affaire dans l’affaire

Le 20 décembre, Nordahl Lelandais est mis en examen pour « assassinat » dans le cadre de la disparition du caporal Arthur Noyer, introuvable depuis le 12 avril. Thierry Dran, procureur de la république de Savoie, a expliqué qu’il s’appuyait sur des « indices graves et concordants » fournis par le « bornage » de son portable. De plus, la fameuse Audi a été filmée sur le même parcours que celui d’Arthur Noyer. Enfin, les enquêteurs ont découvert que Nordahl avait recherché sur Internet la manière de faire disparaître un corps seulement 13 jours après la disparition du caporal Noyer.

Nordahl Lelandais est-il un tueur en série ? Pour le moment il est présumé innocent et l’enquête se poursuit.

À lire aussi : Du mariage au cauchemar : Retour sur l’affaire Maëlys, la petite toujours introuvable

Related posts
À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous ... The Kominsky method, vieillir avec humour.

À la uneÉtudiant

Le Parlement des Etudiants :une immersion en politique

À la uneBrèvesMédias

Miss France 2020 : ce qui vous attend pour l'élection du 14 décembre sur TF1

À la uneActualitéSociétéSociété

Près de 63 000 expulsés en France au cours de l’année

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux