À la uneActualitéBrèvesFrance

Le Comte de Paris Henri d’Orléans, prétendant au trône de France, est décédé

Henri d’Orléans, Comte de Paris et prétendant orléaniste au trône de France, est mort ce lundi matin. Il avait 85 ans.

«J’ai la tristesse de vous annoncer le décès de mon père, Monseigneur le Comte de Paris, survenu ce matin. Je le confie à vos prières». C’est par ces mots, accompagnés d’une photo de celui-ci, que le prince Jean de France a annoncé ce lundi 21 janvier 2019 au matin la mort de son père le Prince Henri d’Orléans, Comte de Paris et Duc de France. Une information confirmée à l’AFP par son conseiller juridique Dominique Chagnollaud de Sabouret.

Henri d’Orléans était né le 14 juin 1933 au Manoir d’Anjou, près de Bruxelles, alors que sa famille était en exil. Il revient faire ses études en France dès 1947 grâce à une faveur du Président Vincent Auriol qui anticipe l’abolition de la loi d’exil de 1950. Il intègre Science Po Paris, en droit public. Dans les années 70 et 80, Henri d’Orléans se fait homme d’affaire en oscillant entre import/export et la création de diverses fondations.

L’un des trois prétendants au trône de France, soutien des gilets jaunes

Il était le descendant du frère de Louis XIV ainsi que de Philippe-Egalité qui avait voté la mort de Louix XVI. Son décès coïncide avec l’anniversaire de la décapitation de ce dernier, le 21 janvier 1793. Henri d’Orléans était aussi le descendant du dernier roi en France, Louis-Philippe 1er (1773-1850) qui a régné entre 1830 et 1848.

Membre de la famille d’Orléans, le prince Henri était l’un des trois héritiers à pouvoir prétendre au trône de France. Trois branches sont en concurrence pour ce titre : Louis de Bourbon (légitimiste), Henri d’Orléans (orléaniste) et Jean-Christophe Napoléon (bonapartiste). Les titres portés par ces familles sont de courtoisie et ne possèdent aucune existence juridique dans la République.

Dernièrement, le Comte de Paris avait exprimé son soutien au mouvement des « gilets jaunes ». Il avait indiqué sur son compte Twitter vouloir « laver l’honneur et la dignité des G.J. Injustement accusés de dégradation » après les violences de l’Arc de Triomphe. Il avait également participé à raviver la Flamme sur la tombe du Soldat Inconnu.

Son fils Jean d’Orléans devient Comte de Paris

Henri d’Orléans épouse en 1957 Marie-Thérèse de Wurtemberg, duchesse de Montpensier. Ils ont 5 enfants : Marie, François, Blanche, Jean et Eudes. François et Blanche, sont handicapés mentaux. La question de la descendance, liées aux règles de primogéniture mâle et aux handicaps de certains enfants provoque des tensions, Jean d’Orléans conteste la décision de son père de faire de l’aîné François, handicapé, l’héritier de la Maison de France.

Jean d’Orléans, le fils d’Henri d’Orléans et actuel Duc de Vendôme, est désormais le chef de la Maison Royale de France. Il devient« Comte de Paris et Duc de France » aux côtés de son épouse, la Princesse Philomène qui devient Comtesse de Paris. Leur fils aîné, le Prince Gaston – 9 ans – devient Duc de Vendôme, héritier de la maison royale.

Related posts
À la uneMédias

The Voice : qui sont les candidats qualifiés pour la finale ?

ActualitéFootSport

Milan AC et l’Inter Milan : une rivalité historique 

À la uneMédiasMusiqueSport

Euro 2024 : quel groupe de musique choisi par TF1 ?

À la uneFaits DiversInternational

Traque de Mohamed Amra : c’est quoi la “notice rouge” émise par Interpol ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux