À la uneActualitéFrance

Le FN exclu des manifestations pour Charlie hebdo ?

Alors que l’unité nationale a été proclamée après l’attaque contre Charlie Hebdo, une fêlure apparait déjà entre les organisateurs autour de la question de la présence du FN dimanche. Une polémique qui fait tâche quand une unisson solide devrait s’afficher.

A gauche, des voix discordantes

Face aux questions des journalistes, les différents responsables politiques affirment chacun leur opinion. En première ligne, le PS brille encore par la cohérence de ses déclarations. Ainsi, le Premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis tente de dissoudre la polémique en claironnant que « vient qui veut et qui se sent concerné ». Mais d’un autre côté, François Lamy, chargé du rassemblement du groupe PS à la manifestation tient un tout autre discours : « Il n’y a pas de place pour une formation politique qui depuis des années divise les Français, stigmatise les citoyens en fonction de leur origine ou de leur religion, ou ne se situe pas dans une démarche de rassemblement des Français ». 

Le Parti de gauche (PG) refuse quant à lui la présence du parti de Marine Le Pen au défilé de dimanche.

A droite, condamnation unanime de l’exclusion du FN

De l’autre côté de l’échiquier politique, on tient à être parfaitement clair sur sa position. Les chefs de file de l’UMP s’opposent sans nuances à la mise au banc du parti d’extrême droite. Laurent Wauquiez, secrétaire général de l’UMP s’est montré catégorique à la sortie d’une réunion exceptionnelle au bureau politique de son parti : « C’est une position unanime : il n’est pas acceptable que le Front national soit exclu pour une manifestation d’unité nationale ».

François Fillon a quant à lui déclaré qu’il considérait la polémique « détestable » et « dangereuse » montrant à nouveau que l’UMP met un point d’honneur à rassembler l’ensemble des partis du monde politique français.

Côté FN, posture victimaire déroulée

Marine Le Pen n’a bien sûr pas tardé à s’exprimer cette exclusion. Sur I>Télé, la présidente du Front national a tempêté contre le régime particulier que subissait encore une fois son parti : « Nous avions envisagé de nous rendre à cette marche mais la politicaillerie nous l’a interdit ». Alors que le FN, une fois les évènements calmés, n’hésitera pas à politiser la tuerie de Charlie Hebdo au niveau des questions d’immigration et de la protection des frontières nationales, il est parvenu à adopter sa position favorite de groupe politique proscrit.

Antoine Morange

 

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSéries Tv

La série Les gouttes de Dieu aura droit à une saison 2

ActualitéSéries Tv

Quelles sont nos 5 nouvelles séries préférées de TF1 ?

ActualitéSorties

On a vu pour vous… le spectacle de magie de Bertrand Gille

À la uneSéries Tv

Est-ce que le tournage de la saison 8 de Sam a commencé ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux