À la uneCinémaInsolite

« Le Tigre et le Président » : le président de la République Deschanel est-il vraiment tombé d’un train ?

Le Tigre et le Président histoire Paul Deschanel président chute du train

Projeté en avant-première lors du festival du film francophone d’Angoulême, « Le Tigre et le Président » de Jean-Marc Peyrefitte sort en salle le 7 septembre prochain.

Envie d’un voyage dans le temps sous la IIIème République ? Le Tigre et le Président est un film pour vous. Réalisé par Jean-Marc Peyrefitte, ce long-métrage nous ramène en 1920 à une époque où la politique était tout autre. Cette même année, Paul Deschanel (Jacques Gamblin), un candidat progressiste et parfois naïf, remporte les élections présidentielles face à son rival George Clemenceau (André Dussollier) qui était pourtant donné favori. Mais alors qu’il se déplace dans le cadre de ses fonctions, le président tombe d’un train et se retrouve complètement perdu…

C’est quoi Le Tigre et le Président (2022) ? 1920, les années folles. Georges Clemenceau vient de perdre l’élection présidentielle face à l’inconnu Paul Deschanel, un idéaliste qui veut changer le pays. Mais un soir ce dernier tombe d’un train et se volatilise. Au petit matin, la France cherche son président, une occasion en or pour le Tigre Clemenceau.

Si l’on sait que Deschanel et Clemenceau ont bien existé, une question se pose toutefois : le président français a-t-il réellement chuté d’un train ou s’agit-il d’un pur élément de fiction ? Explications.

La chute de la honte

Un peu moins de deux ans après la fin de la 1ère guerre mondiale, à la surprise générale, le président de la chambre basse Paul Deschanel est élu président de la République suite au retrait de son unique adversaire Georges Clemenceau, à l’origine donné favori dans les sondages. Mais le soir du 23 mai 1920, alors le président Deschanel grimpe à bord du train présidentiel afin de se rendre à Montbrison (Loire) pour une inauguration, une mésaventure lui arriva.

Pris d’une bouffée de chaleur intenable, il souhaite ouvrir une des fenêtres à guillotine de son compartiment. Involontairement, le chef de l’Etat, encore dans les vapes, bascule et chute du train. Heureusement, ce dernier circulait à petite vitesse et ne blessa que très brièvement le président Deschanel. Le voilà désormais seul le long de la voie ferrée en pyjama, en train de marcher à la recherche d’aide.

Quelques minutes passent avant qu’il ne fasse la rencontre d’un ouvrier cheminot, auprès duquel il se présente comme étant le président de la République française. L’homme sceptique l’emmena tout de même se faire soigner et de fil en aiguille, l’information remonta aux oreilles du sous-préfet de Montargis et au ministre de l’Intérieur. La presse est alors mise au courant. Dès le lendemain, de nombreuses caricatures peu valorisantes du président paraissent un peu partout dans les journaux. Souffrant de dépression, il présentera finalement sa démission au mois de septembre suivant l’année de son élection.

À lire aussi : C’est quoi un « kompromat », au cœur du prochain film avec Gilles Lellouche ?

About author

Journaliste en quête d'expériences en tout genre
Related posts
À la uneMode

C'est quoi le Chalet de l'Hôtel Mahfouf qui ouvre le 2 décembre ?

À la uneFaits DiversInternational

Qui était Issei Sagawa "le cannibale japonais" qui vient de mourir à 73 ans ?

À la uneCinémaPop & Geek

Les Gardiens de la Galaxie 3 : Adam Warlock pointe le bout de son nez dans la bande annonce

À la uneSéries Tv

The Midnight Club : pourquoi la série n'aura pas de saison 2 sur Netflix ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux