High Tech

Les premiers smartphones Huawei sans Google arrivent bientôt sur le marché

Souvenez-vous, au cours de l’année 2019, Donald Trump avait déclaré une véritable guerre commerciale contre la Chine. L’un des grands événements de cette lutte avait été la décision de placer Huawei sous embargo. Résultat, le constructeur chinois a dû déployer son propre OS en urgence et les premiers smartphones qui l’utilisent arrivent sur le marché.

Un environnement cohérent

À mesure que les tests des nouveaux smartphones de Huawei, comme celui de son premier smartphone pliable, sont publiés, une idée plus précise de ce nouvel OS commence à se faire voir. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’entreprise chinoise n’a pas ménagé sa peine. Cet OS représente un investissement de plus de trois milliards de dollars et il a clairement la prétention de donner naissance à un environnement complet et cohérent.

Résultat, il est fort probable qu’il soit très bientôt déployé sur d’autres supports de la marque, comme le très populaire Huawei band 3 pro qui se positionne parmi les meilleures ventes de bracelets connectés enregistrées par le secteur. Une bonne nouvelle donc pour les fans de la marque et pour les amateurs de diversité sur le marché des technologies qui souffre souvent de monopoles écrasants.

Qu’en est-il des applications ?

Créer un OS fonctionnel, ce n’est pas une mince affaire, mais pour une grosse entreprise comme Huawei, ce n’est pas difficile. Le plus difficile, c’est plutôt de proposer toutes les applications nécessaires au succès de l’OS. On se souvient tous de l’échec des Windows phone probablement imputable au faible investissement des développeurs.

Huawei a immédiatement rassuré les utilisateurs en assurant que tous les plus grands développeurs du marché lui faisaient confiance et avaient d’ores et déjà adapté leurs applications à ce nouvel OS. En plus, l’OS de Huawei est construit sur le noyau libre d’Android. Résultat, il est possible d’installer des fichiers APK. C’est ainsi que les entreprises comme Facebook parviennent à contourner l’embargo : en redirigeant les utilisateurs vers une page de téléchargement d’un fichier APK.

Qu’en est-il de la sécurité de vos données ?

Rappelez-vous, si Donald Trump a exigé un embargo à l’encontre de Huawei, c’est parce qu’il accusait le gouvernement chinois d’espionner les citoyens des États-Unis grâce aux smartphones de la marque. Il est donc légitime de s’inquiéter pour la sécurité de ses données sur un tel OS. À cela, les spécialistes répondent qu’il faut choisir à qui, du gouvernement américain ou chinois, vous préférez laisser vos données, car ils partagent la même politique en la matière.

Enfin, il est important de rappeler que le téléchargement de fichiers APK représente un danger potentiel. Soyez donc très vigilant sur les adresses auxquelles vous les trouvez. En encourageant les utilisateurs à installer eux-mêmes ce genre de fichier, Huawei leur fait tout de même courir un risque à ne pas négliger.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneHigh TechNumériquePop & GeekTendances

Amazon lance un bracelet connecté pour traquer la graisse et les émotions

High Tech

L’impact du confinement sur l’industrie des jeux d’argent

À la uneActualitéHigh TechTendances

Le youtubeur français ExperimentBoy accusé de corruption de mineurs

À la uneActualitéHigh TechInternational

La société Oracle, nouveau candidat sérieux pour le rachat de TikTok

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux