Covid19: Nouveaux cas de Coronavirus en France, le point sur l'évolution de l'épidémie dans le monde .

À la uneActualité

L’histoire de Mila, une adolescente dont la vie a été détruite par les réseaux sociaux

Mila, une étudiante âgée de seulement 16 ans fait face à une déferlante de haine suite à une courte vidéo publié sur Instagram. Elle a du déménager et ce cacher des réseaux sociaux pour survivre.

Le dérapage de Mila qui lui a coûté cher

Le samedi 18 janvier que la vie de Mila a changé à jamais. Suite à un live Instagram avec une ami sur Instagram, Mila 16 ans, ce fait dragué lourdement. Lorsqu’elle refuse les avances de l’individu, il l’insulte et en viens a la traiter de raciste. La jeune fille a alors exprimée son avis sans nuance sur la religion musulmane. Elle dit détester toutes les relgions et fait une aparté sur l’islam qu’elle dit être une religion de haine. Suite à cela, la vidéo fais le tour des réseaux. Ce qui devais être une vidéo pour ses followers c’est transformé en véritable vidéo virale.

Mila reçu de nombreuses menaces que ce soit physique et même de mort. Dans la foulée des gens ce sont amusés à pirater ses comptes Instagram et Twitter révélant ses informations personnelles.

Résultat de recherche d'images pour "menace mila"
Exemple de message reçu par Mila

Depuis le lundi 20 janvier, Mila ne peut plus aller au lycée par peur des retombées de cette histoire. Elle c’est même attirée les foudres de la communauté LGBT+. Elle arborait avant fièrement le drapeau arc-en-ciel, étant une lesbienne revendiquée et active dans la lutte contre les discriminations homophobes.

Tout ses comptes sur les réseaux sociaux sont aujourd’hui supprimé. Sans doute à l’initiative de la jeune fille qui a du en avoir marre de subir cette déferlante de haine.

Compte twitter après suppression ou suspension

Les tentatives de récupération politique

Une affaire comme celle-ci fait généralement les choux gras des politiques. Ils étaient, pour une fois, assez peu affable sur le sujet. Exception faites de l’extrême droite.

Jean Messiah un membre du rassemblement national

Une tentative de récupération qui n’a pas plu du tout à la concernée. Dans un message sur Instagram, elle dit regretter mais néanmoins assumer ses actes. Mila en profite pour tacler l’extrême droite. Cette même extrême droite qui ce sert de son histoire pour justifier ses idées racistes.

Réponse de Mila sur Instagram

Suite à cette histoire, le parquet de Vienne a ouvert une enquête. Elle consistera à juger les personnes qui ont eu les propos les plus virulents envers Mila. A la fin de cette enquête nous saurons si oui ou non, il y a incitation à la haine.

Related posts
À la uneActualitéHigh Tech

Le vol de plus d'un million de photos de Clearview AI

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous... Dr Harrow saison 1, un médecin légiste pas comme les autres

À la uneBrèvesSéries Tv

New York Unité Spéciale renouvelée pour 3 saisons supplémentaires

À la uneCinéma

Candyman : la bande annonce du remake de Jordan Peele est là

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux