Covid19: Une ado de 12 ans morte du Covid19 en Belgique. Plus de 3000 morts en France. Prolongation du confinement jusqu’au 15 avril minimum. Le point sur l'évolution de l'épidémie.

À la uneSport

Ligue 1 : les dès sont jetés

La dernière journée du championnat qui avait lieu hier soir a livré les derniers enseignements de la saison. De la confirmation lyonnaise, à la descente troyenne en passant par le miracle niçois, retour sur un final épique. L’occasion également de tirer un bilan de cette saison 2012-2013 sur fond de nostalgie. 

La dernière journée du championnat de France version 2013 nous aura offert un final remplit d’émotions, des joies, des larmes et des hommages vibrants. Au final, pour la première fois depuis longtemps les trois clubs français les plus populaires, le PSG, champion avec douze points sur son dauphin, l’Olympique de Marseille, et l’Olympique Lyonnais, troisième, se retrouvent réunis sur le podium. L’équipe surprise de la saison, Nice, a accroché la Ligue Europa lors de cette dernière journée en s’imposant à Ajaccio (2-0) profitant ainsi du nul entre Lille et Saint-Etienne (1-1). Un résultat qui a conduit à tirer un constat d’échec, tant sportif que financier, pour le LOSC qui sera absent des compétitions européennes la saison prochaine. En bas, le trio Brest-Nancy-Troyes retrouvera la Ligue 2 en août prochain, Monaco, Nantes et Guingamp leur succéderont.

Lyon, des rires et des larmes

Lyon-mission-accomplie_article_hover_preview

Au prix d’un scénario catastrophe, Lyon aurait pu se faire souffler la troisième place sur le final. Une mise en scène qui aurait été cruelle pour une équipe qui n’aura quitté le podium qu’une petite journée cette saison. A l’expérience, Lyon s’est imposé face à Rennes (2-0) et a assuré sa qualification pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions. Le droit de s’offrir une rentrée prématurée donc, puisque la saison prochaine, le troisième du championnat aura désormais deux tours a passé avant de pouvoir accéder à la phase de poules de la C1. Outre un calendrier estival plutôt chargé, l’important se trouve presque ailleurs. Les larmes de Lisandro et l’hommage offert à Anthony Réveillère, au club depuis 2003 et qui a disputé hier son 400e match sous le maillot lyonnais, ont livré les enseignements sur les joueurs dont devra se séparer l’OL cet été pour équilibrer les comptes. De plus, l’excellente fin de saison de Clément Grenier, qui a une nouvelle fois régalé hier pour la dernière sortie à Gerland de la saison avec notamment un coup-franc “Juninhesque”, devrait lui ouvrir des portes et la présence de Gilles Grimandi hier à Lyon n’est pas forcément anodine. Le responsable du recrutement en France d’Arsenal serait venu superviser le jeune meneur de jeu des Gones qui est resté à la fin de la rencontre assez évasif sur son futur.

Nice au paradis, Lille la déception

@Alexandre DEBBACHE & Yannick FARAUT pour ogcnice.com

07

On les attendait, et au vue de leur saison magnifique, les Niçois le méritaient. Grâce à un succès au bout de l’ennui à Ajaccio (2-0), Nice a obtenu son ticket pour la Ligue Europa, fruit du nul entre Lillois et Stéphanois (1-1). Grands gagnants de la soirée, les joueurs de Claude Puel ont fait le métier et attendus la fin de l’autre rencontre, avant de pouvoir exulter. Le Grand Stade aussi a attendu. Longtemps, très longtemps, en espérant souffler et voir les Lillois obtenir leur ticket pour la Ligue Europa. En vain. Et Lille, ne disputera pas l’Europe la saison prochaine. Pourquoi ? Le résultat surtout d’une première partie de saison ratée, notamment avec l’intégration trop tardive des recrues Martin, et Kalou. La fin de saison en trombe du LOSC n’aura pas suffit finalement, et un cycle semble en train d’arriver à son terme du côté du Nord. Premier exemple, le départ de Aurélien Chedjou pour Galatasaray, lui, l’un des piliers de Lille.

Troyes y a cru

Equipe au jeu léché, groupe attachant, Troyes a cru à son maintien pendant un peu moins d’une heure grâce à un but de Nivet. A cette heure précise, un but de Bastia face à Sochaux et les Troyens restaient dans l’élite. Mais au final, Valenciennes fit craquer les joueurs de l’Aube (2-1), et Sochaux conserva son nul et sa place en Ligue 1. Cruel pour Troyes, certes. Mais comme quoi, on peut bien jouer au football, et ne pas gagner au final. Cette saison, les joueurs de Jean-Marc Furlan en ont été la preuve. Une première partie de saison terrible (12 points à la trêve), alors comment espérer se sauver ? La fin de saison encourageante a donné des motifs d’espoirs, mais la raison du terrain en a décidé autrement.

Paris : un final épique

3f147__2836977_per40-872632-01-02

A première vue le Lorient-PSG d’hier soir n’avait aucun intérêt. Pourtant, les hommages d’abord. Ludovic Giuly a quitté le football professionnel à 36 ans recevant un au revoir vibrant du stade du Moustoir et de l’ensemble du staff et des joueurs parisiens, son ancien club. Arnaud Le Lan a aussi raccroché hier soir en inscrivant un but sur pénalty à … Mamadou Sakho, gardien improvisé après l’expulsion du malheureux Ronan Le Crom qui disputait ses premières minutes sous le maillot du PSG. Zlatan a inscrit son petit but pour arriver à 30 cette saison, une première depuis JPP, et Gameiro a conclu sa saison sur un joli doublé. De l’émotion on a eu, sur tous les terrains, même à Marseille où au delà du piètre match contre Reims (0-0), on fétait les 20 ans de la victoire en C1 face au Milan AC.

Related posts
À la uneSport

L’ancien président de l’OM, Pape Diouf, est décédé

À la uneBrèvesSéries Tv

Chris Meloni retrouve son personnage de Stabler ... dans une nouvelle série

À la uneBons PlansFrance

Interview avec Thibault Dll : « Mettre ma passion au profit de la bataille contre le Covid-19 »

À la uneActualitéSanté

« Easybreath » : le masque de Décathlon qui sauve des vies !

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux