À la uneActualitéJeux olympiquesSport

Lillehammer 2016: les JO des ados

Les jeux olympiques de la jeunesse d’hiver de 2016 se déroulaient à Lillehammer en Norvège. C’était la deuxième édition d’une compétition en pleine expansion.

La France compte trois nouveaux champions olympiques. Claude Emilien en biathlon, Manon Petit en snowboardcross et Quentin Ferrock en patinage de vitesse. Si ces noms ne vous disent rien, c’est normal. Ils ont entre 15 et 18 ans et ont gagné une médaille d’or aux Jeux Olympiques de la jeunesse.


La course de Emilien Claude, nouveau champion olympique de la jeunesse en Biathlon (7,5km/Sprint).

Cette compétition officielle est régie par le CIO. Elle se déroule tous les deux ans et alterne les jeux d’hiver et d’été. Comme pour les grands. Cette année, pendant 10 jours, des jeunes sportifs entre 15 et 18 ans se sont affrontés lors des jeux d’hiver. C’est en Norvège et plus précisément à Lillehammer qu’a eu lieu la deuxième édition hivernale des JOJ.

Diffuser les valeurs de l’olympisme

Ces jeux visent à rassembler les jeunes talents d’aujourd’hui, et par extension, les probables champions de demain. 3 500 athlètes en été, 1 100 pour ceux d’hiver venant des cinq continents.

Créée en 2007 sur une idée de J.Rogge (ancien président du CIO de 2001 à 2013 ), cette compétition veut « réconcilier » la jeunesse avec les jeux olympiques. Le constat de départ était clair : les jeunes se détournent de plus en plus des sports traditionnels et les instances craignent une désaffection à long terme.

Le CIO (Comité internationale olympique) s’adresse alors directement aux jeunes dans le but de leur faire vivre une expérience unique et diffuser les valeurs de l’olympisme telles que l’universalité, la fraternité, la paix. De retour au pays, les jeunes sportifs deviennent alors des ambassadeurs olympiques.

Des disciplines mixtes et plurinationales

Le but est de s’inspirer mais pas de copier. On retrouve les mêmes sports qu’aux jeux olympiques, cependant il existe quelques nuances. Des sports modifiés voir inédits sont au programme. Cette année, on a pu découvrir une épreuve d’habilité en hockey sur glace.

De plus, les épreuves par équipe voient s’affronter les athlètes habituellement par nation. Mais certaines disciplines mixent les équipes. Ce n’est pas une nation qui gagne mais un groupe construit pour l’occasion. Ces épreuves mixtes et plurinationales permettent d’avoir une meilleure cohésion entre les jeunes talents.

Cette compétition permet de dénicher les futurs talents comme le skieur américain River Radamus. A 17 ans, il a dominé les épreuves de ski alpin avec 3 médailles d’or autour de son cou. Un nom qui devrait faire parler de lui dans les années futures sur les pistes les plus prestigieuses. Tout comme le sud-coréen Magnus Kim, qui a aussi remporté 3 breloques en ski de fond.

L'americain River Radamus, 17 ans et future star du ski alpin? Crédits: IOC/ Ian Jones

L’americain River Radamus, 17 ans et future star du ski alpin?
Crédits: IOC/ Ian Jones

L’édition 2018 aura lieu à Buenos Aires pour l’édition d’été. Lillehammer, sous le charme de ces Jeux pour la jeunesse réfléchit à se porter candidat pour les JO d’hiver 2026.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneActualitéFrancePolitique

Présidentielle 2022 : Valérie Pécresse, une véritable menace pour Macron ?

À la unePolitique

Premier meeting d'Eric Zemmour : une ambiance explosive et de violents débordements

À la uneCinémaPop & GeekSéries Tv

Charlie Cox reprendrait bien son rôle de Daredevil dans le MCU

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous ... The Great, une deuxième saison encore plus extravagante

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux