À la uneActualitéInternational

L’Italie, miroir de l’Europe

Le résultat des urnes en Italie dessine parfaitement le tableau de la situation politique dans nombre de pays européens : percée des populismes, retour en force de l’extrême droite, tendance à la formation de grandes coalitions modérées et europhiles.

//

Le Mouvement Cinq Etoiles, populistes de la première heure

Les partis et mouvements populistes connaissent un véritable essor dans la plupart des pays européens. Le 4 mars a été le tour de l’Italie : le Mouvement Cinq Etoiles, fondé en 2009 par le comédien Beppe Grillo, est désormais le premier parti dans la péninsule. Le parti populiste, qui se définit anti-système et affirme vouloir changer les codes de la politique traditionnelle, a réalisé une percée exceptionnelle en dépassant le score de 31%.

A lire aussi : Italie : après les élections législatives, les extrêmes au pouvoir

Ce résultat ne permet pas à ce parti, eurosceptique et fortement ancré dans le sud de l’Italie, de gouverner avec une majorité stable. La formidable avancée des populistes est néanmoins le signe qu’en Europe la victoire des modérés europhiles n’est pas actée.

Le fondateur du Mouvement Cinq Etoiles, Beppe Grillo.

Le fondateur du Mouvement Cinq Etoiles, l’humoriste Beppe Grillo.

La percée de l’extrême droite

Les législatives en Italie reflètent aussi l’autre phénomène qui intéresse désormais tous les pays européens : la montée en puissance de l’extrême droite. Ainsi, la Ligue de Matteo Salvini, parti souverainiste et farouchement europhobe, a obtenu 17% des voix. Les nationalistes de Matteo Salvini, qui quelques années encore prônait l’autonomie des régions riches du nord de l’Italie du reste du pays, devancent également leur traditionnel alliée modéré, Forza Italia de Silvio Berlusconi, qui s’arrête à un maigre 13%.

Le leader de Forza Italia, Silvio Berlusconi.

Le leader de Forza Italia, Silvio Berlusconi.

A lire aussi : Les 4 clés pour comprendre le référendum en Italie

Le parti anti-immigration a surfé sur le sentiment de mécontentement qui est désormais répandu dans la péninsule. Les Italiens, qui connaissent depuis des années des flux importants de migrants et qui assistent à plusieurs débarquements par mois sur les plages des îles du sud, sont méfiants vis-à-vis de l’Europe, qu’ils accusent de les avoir délaissés face à ces vagues de migrations. De plus, le taux de chômage dans ce pays reste un de plus importants de toute la zone euro. Les électeurs sont donc facilement séduits par les promesses de Matteo Salvini, qui affirme vouloir expulser tous les étrangers en situation irrégulière pour favoriser l’emploi des italiens.

La « grosse coalition » à l’allemande

L’ancien premier ministre italien, Matteo Renzi.

Enfin, comme dans plusieurs des pays voisins, la social-démocratie risque la disparition en Italie. En effet, le Parti Démocrate, dont font partie l’ancien premier ministre Matteo Renzi et l’actuel chef de l’exécutif Paolo Gentiloni, a essuyé une véritable défaite. Le principal parti de centre-gauche, au pouvoir depuis 2013, devient ainsi le troisième parti, derrière la Mouvement Cinq Etoiles et la Ligue.

Même si plusieurs analystes, avant les élections, évoquaient la possibilité d’un « Renzusconi », c’est-à-dire une alliance entre les modérés de droite menés par Berlusconi et les modérés de gauche de Renzi, cette éventualité semble aujourd’hui très improbable. Les deux partis, qui s’alternent aux pouvoirs depuis des décennies, ont obtenu des résultats si maigres que, même s’ils formaient une coalition, ils ne seraient pas en mesure de gouverner.

Quel scénario pour nos voisins italiens, alors ? Le bal des consultations est ouvert, et toutes les alliances sont désormais possibles : Mouvement Cinq Etoiles et Ligue, Parti Démocrate et Mouvement Cinq Etoiles, mais aussi Ligue et Forza Italia.

About author

Rédactrice en chef adjointe du service Politique - International Rédactrice en chef "Les Snipers de l'Info" Etudiante en Droit - Sciences politiques
Related posts
À la uneSport

[INTERVIEW] Rhea Ripley, la catcheuse australienne qui conquiert WWE

À la uneBuzzInsolite

Elle confond son AirPod avec son médicament et enregistre un audio depuis son estomac

À la uneFrance

Nicolas Hulot : une enquête ouverte pour "viol et agression sexuelle"

À la uneMédias

C'était il y a 30 ans ... la naissance du Journal du hard sur Canal+

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux