Un sondage donne à Martine Vassal, la protégée de Jean-Claude Gaudin, une large avance dans les intentions de vote pour les municipales de 2020. L’actuel maire de Marseille a déjà mis Vassal en avant lorsqu’il a démissionné de la présidence de la métropole Aix-Marseille-Provence.

Après la désignation de Jean-Claude Gaudin pour lui succéder, Martine Vassal a remporté, jeudi 20 septembre, la présidence de la métropole Aix-Marseille-Provence. Gaudin a démissionné de ce poste le 4 septembre. Vassal semble aujourd’hui être la favorite des Marseillais pour également succéder à son mentor à l’hôtel de ville. Jean-Claude Gaudin est maire de Marseille depuis 1995.

« On est à deux ans des élections, il peut encore se passer beaucoup de choses, mais Martine Vassal semble ratisser large. Elle attire des électeurs du Front national« , selon Bernard Sananes, président de l’Institut Elabe au micro d’Europe 1. « Ce qui est intéressant, c’est que la personnalité de Martine Vassal est moins clivante que celle de son potentiel concurrent au sein de LR, Renaud Muselier. » Ce concurrent est crédité de 27,5% d’intentions de vote alors que Vassal est à 34%.

Derrière eux, Jean-Luc Mélenchon est à 19%. « La France insoumise s’ancre dans le paysage marseillais, tandis que La République en marche s’effondre« , célèbre Sophie Camard, la suppléante de Jean-Luc Mélenchon. « C’est la baudruche qui éclate. Ce mouvement n’a pas su imposer de nouvelles figures, leurs députés ne font pas parler d’eux. En marche au pied du mur ! » En effet le candidat de LREM, Christophe Castaner récolterai 17% des voix si le scrutin devait se tenir aujourd’hui. Le Rassemblement National en obtiendrai 15%.

Cependant Martine Vassal n’a pas encore annoncé sa candidature à la mairie. « À chaque jour suffit sa peine » répond-elle quand la question lui est posée. Elle précise tout de même: « Moi, je suis née à Marseille. Cette ville, je l’aime, je l’ai viscéralement rivée au corps« . Avant de s’être présentée, l’ancienne présidente du conseille général des Bouches-du-Rhône a déjà le soutien du maire actuel: « Je l’aiderai de mon mieux, à la place qui est la mienne », annonce Gaudin.

À​ ​lire​ ​aussi: Le maire de Marseille dans la tourmente