À la uneFemmesInternationalSanté

Meghan Markle révèle avoir fait une fausse couche

Meghan Markle

La duchesse de Sussex, Meghan Markle, brise un tabou dans les colonnes du New York Times en révélant avoir fait une fausse couche

Dans une tribune du New York Times intitulée “Les Pertes que nous partageons” Meghan Markle, l’épouse du prince Harry, revient sur sa fausse couche survenue au mois de juillet. Elle commence son récit en racontant le début de sa journée, normale, cependant alors qu’elle était avec son fils elle raconte : “Après avoir changé sa couche, j’ai ressenti une forte crampe », écrit-elle. « J’ai su, au moment où je serrais fort mon premier enfant dans mes bras, que j’étais en train de perdre le second », ajoute-t-elle.

“Perdre un enfant signifie porter un chagrin presque insupportable, vécu par beaucoup mais dont peu de gens parlent” estime-t-elle. C’est quelque chose qui reste “tabou, couvert d’un sentiment de honte injustifié, perpétuant un cycle de deuil solitaire”.

Un tabou autour de la fausse couche

La déclaration de la duchesse de Sussex a été saluée par plusieurs associations. Zoe Clark-Coates, responsable du Mariposa Trust, qui soutient les personnes ayant perdu un enfant, indique “J’applaudis Meghan pour avoir eu le courage de partager son histoire avec autant de beauté et d’éloquence”. Zoe Clark-Coates revient aussi la publication du mannequin Chrissy Teigen qui a partagé sur une publication Instagram une photo d’elle en larme après avoir perdu son fils, mort-né. Mme.Clark-Coates explique ainsi “Cela permet aux gens de se sentir moins seuls” et rajoute que certains couples ont l’impression qu’ils ne peuvent pas évoquer leur tristesse après une fausse couche s’ils ont un enfant en bonne santé.

Selon l’association Tommy’s, qui finance des recherches sur les fausses couches et les naissances prématurées, une grossesse sur cinq, soit environ 250.000 grossesses chaque année, se termine par une fausse couche au Royaume-Uni. Sophie King, sage-femme de l’association a déclaré que la perte d’un enfant “est un vrai tabou dans la société, donc les mères comme Meghan qui partagent leurs histoires, c’est essentiel pour mettre fin à cette stigmatisation et à cette honte”.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneFaits DiversInsolite

Crime, suicide, incendie... Cette rue parisienne est-elle maudite?

À la uneActualitéFrance

Suicide d'Evaëlle : ce que révèle l'audition des adolescents mis en examen pour harcèlement

À la uneInternational

Retour sur la journée d'investiture de Joe Biden

À la uneSéries Tv

La Chronique des Bridgerton : Netflix annonce la saison 2

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux