À la uneActualitéInternational

Menace à la bombe aux États-Unis : le suspect s’est finalement rendu

Les forces de police avaient été déployées autour du Capitole, aux États-Unis, ce jeudi 19 août alors qu’un homme avait menacé de faire exploser une bombe à proximité du Congrès américain. Après plusieurs heures de négociations, il s’est finalement rendu à la police.

« Nous n’avons pas trouvé de bombe dans le véhicule, mais des matériaux qui peuvent permettre de fabriquer des bombes ont été récupérés dans la camionnette », a déclaré Thomas Manger, chef de la police du Capitole. Si aucun engin explosif n’a ainsi été retrouvé à bord du véhicule conduit par le suspect, la menace de l’explosion d’une bombe à proximité de l’un des sites les plus sécurisés des États-Unis a nécessité le déploiement d’un fort dispositif de sécurité dans l’après-midi de ce jeudi 19 août. Entre autres, plusieurs bâtiments ont ainsi été évacués, tandis que les forces de l’ordre ont procédé à la fermeture de plusieurs routes afin de sécuriser la zone et d’empêcher les civils d’y circuler.

Après plusieurs heures de négociations, l’homme, âgé de 49 ans, s’est finalement rendu de lui-même aux autorités, qui ont pu le placer en détention « sans incident », rapporte Le Parisien.

« Je suis prêt à mourir pour la cause »

Selon les autorités, l’individu appréhendé, nommé Floyd Ray Roseberry, serait un fervent supporter de Donald Trump. Comme le rapporte Le Parisien, le quarantenaire aurait en effet partagé bon nombre de messages sur les réseaux sociaux le laissant apparaître comme faisant partie « du mouvement pro-Trump MAGA » (‘Make America Great Again’). À ce stade de l’enquête, il apparaît donc que les menaces proférées par Floyd Ray Roseberry étaient avant tout motivées par ses convictions politiques et pour son ressentiment à l’égard du Parti Démocrate, actuellement à la tête du pays.

Dans l’une de ses vidéos, filmées dès son arrivée aux abord de la Bibliothèque du Congrès aux alentours de 9h15 (heure locale), Floyd Ray Roseberry n’a en effet pas manqué de fustiger le parti de Joe Biden. « Vous savez ce que vous faites, les démocrates ? Vous tuez l’Amérique », a-t-il déclaré. « Je suis prêt à mourir pour la cause », poursuit-il. « La révolution est en marche […], je ne bougerai pas d’ici. »

Alors que, comme le rapporte Le Parisien, le suspect aurait suggéré avoir placé des bombes dans quatre autres véhicules éparpillés à travers la ville, les forces de police continuent de mener l’enquête.

À lire aussi : Menace à la bombe aux États-Unis : le Capitole évacué, les forces de l’ordre enquêtent

About author

Journaliste
Related posts
À la uneInternational

Donald Trump lance son propre réseau social

À la uneCinémaSéries Tv

OCS Signature : après les séries, le label lance les films de genre avec L'invitation

À la uneActualitéPolitique

Les directeurs d'écoles peuvent maintenant connaître le statut vaccinal de leurs élèves

À la uneCinémaMédias

Antoine de Caunes, maître de cérémonie des César 2022

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux