À la uneCinéma

Mort du comédien Claude Rich (Les Tontons Flingueurs) à l’âge de 88 ans

Claude Rich qui vient de disparaitre à 88 ans était un immense comédien populaire de cinéma et de théâtre et l’un des derniers Tontons Flingueurs

Claude Rich était l’un des derniers comédiens du film culte Les Tontons Flingueurs mais au-delà c’est un très grand comédien de cinéma et de théâtre qui vient de mourir. Arrivé sur les écrans dès le début des années 50 et débutant au théâtre presque concomitamment c’est une carrière exceptionnelle qui s’est étirée sur plus de 60 ans qu’il a su mener de front avec succès enchainant les films populaires et exigeants et servant sur les planches des textes de tous types. C’est dans Les Grandes Manoeuvres de René Clair qu’il apparait pour la première fois à l’écran mais c’est la décennie des sixties qui lui vaudra des dizaines de rôles importants dans Le Caporal Epinglé de Jean Renoir et Guy Lefranc, Ce soir ou jamais de Michel Deville ou encore Le Diable et les Dix Commandements de Julien Duvivier. Mais c’est avec son rôle d’Antoine Delafoy, fiancé de Patricia dans Les Tontons Flingueurs (1963), la comédie parodique de Georges Lautner qu’il inscrira définitivement son nom dans l’Histoire du Cinéma français. Ce n’était pourtant qu’un second rôle mais sa bonhomie, sa faconde, son énergie et son débit irrésistibles jusqu’à l’exaspération qu’il provoquait sur Fernand Naudin (Lino Ventura) en firent un personnage inoubliable qui marqua sa carrière de manière indélébile.

Claude Rich poursuivit au cinéma une carrière souvent faite de rôles secondaires (Les Copains, La Chasse à l’Homme…) avant de s’illustrer dans le film choral de René Clément Paris Brûle t-il où il tenait un double rôle. On se souviendra également de son passage dans Oscar face à Louis de Funès (1967) avant qu’il ne connaisse une décennie suivante moins florissante sur le début des années 70 (où il brûlait surtout les planches) avant qu’elle ne finisse en fanfare à l’aube des années 80 avec Le Crabe-Tambour et surtout avec son premier face-à-face tonitruant avec Claude Brasseur dans l’excellent La Guerre des Polices (1979) de Robin Davis où il campait avec délectation un détestable Commissaire Ballestrat. Ses choix dans les années 80 ne furent guère les plus convaincants mais il parvenait toujours à s’illustrer grâce à sa pétulance et à son œil qui frisait qui en faisait un comédien si talentueux et attachant.

La décennie suivante sera par contre extrêmement réussie dominée évidemment par Le Souper (Edouard Molinaro – 1992) adaptation de la pièce qu’il avait joué à de nombreuses reprises face à Claude Brasseur et dans laquelle il campait Talleyrand, rôle pour lequel il obtint en 1993 le César du Meilleur Acteur. Dans les années 90, il fut associé à de nombreux succès populaires (Promotion Canapé, La Fille de D’Artagnan, Le Colonel Chabert, Capitaine Conan…) avant de conclure cette décennie avec un rôle formidable dans La Bûche, le premier film de Danièle Thompson pour lequel il obtint une nomination pour le César du Meilleur Acteur dans un second rôle.

Évidemment, il poursuivit ensuite avec des films à son image, tantôt populaires, tantôt plus pointus mais où il était à l’aise dans tous les registres (Les Acteurs, Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre, Le Coût de la Vie, Et si on vivait tous ensemble?, Cherchez Hortense…) sans abandonner la scène jusqu’en 2011 avec L’Intrus. A la télévision, on se souviendra de Claude Rich dans notamment Le Rouge et le Noir, Balzac ou encore Les Rois Maudits. La trace laissée par Claude Rich ne se bornera pas aux Tontons Flingueurs, il était un de nos comédiens les plus attachants. Il avait 88 ans.

About author

Journaliste pôle séries et La Loi des Séries, d'Amicalement Vôtre à Côte Ouest, de Hill Street Blues à Ray Donovan en passant par New york Unité Spéciale, Engrenages, Une famille formidable ou 24, la passion n'a pas d'âge! Liste non exhaustive, disponible sur demande!
Related posts
À la uneSéries Tv

Plus Belle la Vie : qui était Abdel Fedala que jouait Marwan Berreni?

À la uneEquitationSport

JO 2024 : comment transporte-t-on les chevaux ?

À la uneSéries Tv

La "pépite" du vendredi : qui se souvient de "Les amis de Chico" ?

ActualitéCinéma

5 choses à savoir sur "Furiosa" le nouveau volet de la saga "Mad Max"

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux