À la uneActualitéFrancePolitique

Nucléaire : Ségolène Royal irradiée

Interviewée par le magazine Usine nouvelle, Ségolène Royal annonce qu’elle veut relancer la construction de centrales nucléaires en France. Un message qui peut surprendre dans la bouche d’une responsable politique qui, il y a encore peu de temps, envisageait une sortie progressive de l’énergie nucléaire.

« L’énergie nucléaire est un atout »

La ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie a suggéré l’émergence d’une« nouvelle génération de réacteurs qui prendront la place des anciennes centrales lorsque celles-ci ne pourront plus être rénovées ». Une déclaration claire qui indique la volonté d’une affirmation de l’énergie reine dans l’hexagone.

Selon Ségolène Royal, « l’énergie nucléaire est un atout, même si demeurent des questions sur la gestion des déchets et l’approvisionnement en uranium ». Opter pour la rénovation des centrales permettrait ainsi d’assurer « une sécurité énergétique ». 

Centrale_nucleaire

Changement de cap

C’est la première fois que la ministre évoque concrètement la possibilité d’une construction de nouveaux réacteurs. Une annonce qu’on peut estimer surprenante si on la rapproche des anciennes prétentions de la femme politique. A l’occasion des primaires socialistes de 2011, Ségolène Royal avait clamé haut et fort son désir d’une sortie du nucléaire en France. Elle promettait par exemple  l’abandon de la construction du futur réacteur EPR à Flamanville, souhaitant transformer le site en centre de recherche sur les techniques de démantèlement et les énergies renouvelables.

caricature-nucleaire-sortie-de-secour-caricature-nucleaire

Des déclarations loin d’être ahurissantes

Une annonce moins détonnante qu’il n’y parait. Avec cet interview, Ségolène Royal ne fait qu’officialiser une évolution de point de vue déjà largement perceptible depuis son entrée au gouvernement. Désormais, la ministre n’hésite pas à se ranger derrière Francois Hollande en se contentant d’un engagement à réduire de 75 % à 50 % la part de l’énergie nucléaire dans la production d’électricité d’ici 2015. Engagement supporté par une proposition d’un projet de loi sur la transition énergétique.

Pragmatisme ou capitulation ? À voir. Réjouissons-nous tout de même encore une fois de cette belle tradition internationale : les douces promesses s’irradient bien vite à la chaleur (nucléaire ?) du pouvoir.

 Antoine Morange

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSéries Tv

La fièvre : l'incroyable twist de l'épisode 6

À la uneMusiqueSéries Tv

Plus belle la vie : Jérémy Charvet (Ulysse) a vraiment participé à The Voice ?

ActualitéCinéma

On a vu pour vous ... Civil War, le choc ciné de ce début d'année

ActualitéFaits DiversFrance

5 éléments pour comprendre … l’affaire Simone Weber

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux