À la uneActualitéBuzzFranceSociété

Numéricable, la pub qui fâche

« Téléchargez aussi vite que votre femme change d’avis » c’est le slogan polémique de la nouvelle publicité du fournisseur d’accès à Internet Numéricable. Censée vanter la rapidité de sa connexion à la fibre, l’accroche sexiste questionne à nouveau les ressorts utilisés par le marketing pour faire vendre.

Dès sa parution, Lundi 6 Janvier, la publicité incriminée a suscité une vague de réaction sur les réseaux sociaux et notamment sur Twitter, où nombre d’utilisateurs se sont indignés quant à la teneur clairement sexiste du message utilisé par Numéricable. Francetvinfo relate le tweet de cette internaute « J’ai voulu prendre un abonnement chez Numéricable et puis j’ai vite changé d’avis » qui donne une idée du « bad-buzz » créé par cette campagne publicitaire.

Cette nouvelle résurgence des clichés dans la publicité n’est pas sans rappeler la dernière campagne de publicité de Darty qui n’hésitait pas à mettre en avant des slogans tels que « Face à la technologie on est tous un peu blonde » ou encore « Elle achète en ligne, il va chercher mes commandes en magasin ». La femme acheteuse compulsive, l’homme viril qui va chercher les emplettes de madame, les moutons sont bien gardés.

Campagne de pub Darty qui avait été critiqué pour ses clichés sexistes.

Campagne de pub Darty qui avait été critiquée pour ses clichés sexistes.

La publicité qui n’a pas peur des idées reçues

Bien que la publicité de Numéricable soit également déclinée « version masculine » avec un slogan tombant tout autant dans le cliché sexiste « Téléchargez aussi vite que votre mari oublie ses promesses », l’amertume persiste chez nombre de consommateurs. Si l’on se demande comment une telle pub a pu être validée par les organes de contrôle de l’affichage publicitaire, Stéphane Martin, directeur général de l’Agence de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP) nous a répondu clairement « Nous n’avons pas été interrogés par l’annonceur avant la publication de cette publicité ».

En effet rien n’oblige une entreprise à faire passer sa publicité devant le jury de l’ARPP afin que celle-ci soit validée pour autant, toujours d’après M. Martin « Plusieurs plaintes ont été déposées devant le jury de l’ARPP qui va ensuite juger et statuer quant à un éventuel manquement déontologique, concernant notamment le respect de l’image de la personne humaine. Après avoir entendu les arguments de l’annonceur bien entendu. Si les plaintes sont retenues il sera demandé que cette campagne ne soit pas reconduite en l’état actuel. ». Numéricable ne risque donc pas grand-chose, mis à part se faire rappeler à l’ordre.

Cliché côté homme, cliché côté femme.

Cliché côté homme, cliché côté femme.

Les retombées d’un mauvais coup de pub

Certes Numéricable n’encourt pas de lourdes sanctions financières directement, mais le coût d’une mauvaise campagne de pub peut être lui réel. Dégradation de l’image produit, mauvaise opinion de la marque chez le consommateur autant de risques qu’une entreprise aimerait éviter. Bien qu’à l’heure actuelle nous n’ayons pas reçu de réponse de la part de Numéricable suite aux questions que nous lui avons posé, pas sûr que l’opération soit très positive. Les associations féministes sont montées au créneau, jugeant la pub de très mauvais goût et préjudiciable pour l’image de la femme.

Christiane Marty de la commission Genre auprès de l’association ATTAC interrogée par téléphone a réagi dans ce sens « Je pense que cela fait parler le coup de pub est assuré, le fait que la société ait préparé un penchant tapant plus sur les hommes pour sa campagne de pub n’enlève rien et même aggrave l’approche essentialiste et rétrograde du style la femme écervelée et l’homme volage, c’est lamentable. » Questionnée sur le fait qu’ATTAC porte également plainte contre cette pub Mme Marty a précisé « Non, ce n’est pas la démarche de la commission Genre, d’autres mouvements féministes comme Les Chiennes de garde le font très bien, en revanche nous soutenons les actions, appels à pétition et tout ce qui va dans le sens d’une lutte contre ces clichés ».

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneCultureFranceSociété

Les Cœurs Doubles (2/4) : Ce pays loin des yeux, mais près des cœurs

À la uneActualitéArtCultureInternationalMusique

LP : Même dans l’intimité, on m’appelle LP!

À la uneSport

[INTERVIEW] Jeff Hardy, le guerrier aux cheveux arc-en-ciel bientôt Willow the Wisp chez WWE ?

À la uneFootInternationalSport

Les LGBT seront en sécurité à la Coupe du Monde mais le Qatar fixe certaines limites

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux