ActualitéInternational

Obama stoppé dans son projet sur l’immigration

La Cour suprême américaine n’a pas accepté le projet de Barack Obama concernant l’immigration. Une décision qui porte un coup dur au président américain, mais ne clôt sûrement pas le débat.

Contraint de quitter ses fonctions en novembre prochain après deux mandats à la Maison Blanche, Barack Obama a décidé de soigner sa sortie. Sur le plan de la diplomatie internationale, c’est plutôt une réussite, notamment avec la visite historique à Cuba ou encore à Hiroshima ces derniers mois. La tâche est néanmoins plus ardue concernant sa politique intérieure. Alors que la course à la tête de l’Etat est plus que jamais lancée, avec l’immigration parmi les sujets les plus discutés, Barack Obama espérait offrir une victoire au camp démocrate. C’est exactement l’inverse qui s’est produit, puisque la Cour suprême – plus haute institution juridique du pays – a refusé la série de décrets annoncés par le président en fonction en 2014. Des mesures qui comptaient régulariser les immigrés en situation illégale installés depuis plus de cinq ans ayant des enfants disposant de la nationalité. Quatre à cinq millions de personnes (principalement des hispaniques) étaient concernées.

Une décision prise… sans majorité

Obama peut nourrir des regrets puisque le vote s’est soldé par une égalité : quatre voix pour et autant contre ! Une situation rare qui s’explique par le décès récent du juge Antonin Scalia, dont le siège est toujours vacant. Néanmoins, ce revers de l’exécutif était attendu, du fait des nombreuses polémiques suscitées par l’initiative du Président, accusé de snober le pouvoir législatif. Il s’agissait d’une tentative de sortir de l’immobilisme sur un sujet qui lui tenait à cœur dès ses débuts à la Maison Blanche. Il a d’ailleurs rapidement exprimé sa déception : « La décision d’aujourd’hui est frustrante pour ceux qui cherchent à faire croître notre économie et à apporter de la rationalité à notre système d’immigration. C’est navrant pour les millions d’immigrants qui ont fait leur vie ici.  Nous sommes une nation d’immigrants. L’immigration n’est pas quelque chose dont il faut avoir peur. »

Affaire à suivre

Les deux candidats de la prochaine élection n’ont pas manqué de montrer encore une fois leur immense désaccord sur ce sujet majeur extrêmement sensible. Alors que Donald Trump a réaffirmé ses envies de durcissement des frontières. A l’inverse, Hillary Clinton partage le sentiment d’Obama, et s’est engagée à poursuivre les efforts dans cette direction si elle s’imposait en novembre. Quoiqu’il en soit, peu après la tuerie d’Orlando, les candidats ont de nouveau trouvé matière à enrichir cet interminable débat. Les divergences entre les solutions politiques apportées sont peut-être arrivées à leur paroxysme avec la progression spectaculaire de Donald Trump, rendant le prochain choix des américains crucial.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
ActualitéSéries Tv

On a revu pour vous ... le pilote de Vinyl, réalisé par Martin Scorsese (HBO)

ActualitéCinéma

5 films à revoir dans la carrière de Jean-Marie Poiré

ActualitéSéries Tv

On a revu pour vous ... La vie devant elles saison 1 (France.TV)

ActualitéSéries Tv

On regarde ou pas ? La recrue, la nouvelle série de TF1

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux