Après 6 saisons, l’aventure Caïn se refermera ce soir … pour Bruno Debrandt. Elle se poursuivra en saison 7 avec un nouvel acteur dans le rôle titre, Julien Baumgartner. Que vaut ce chant du cygne ?

Que vaut Caïn, « Les fantômes du passé » ? Le juge Mirabeau a maquillé le meurtre de son propre père en suicide. Caïn cherche une preuve pour le confondre mais il déclenche une riposte sans précédent de la part du juge. Ce dernier confie une enquête sur lui au commandant Leroux, l’un de ses anciens ennemis. Lequel se met en tête de le condamner pour toutes ses fautes de procédure passées et de le confronter aux assassins qu’il a arrêtés.

SPOILERS 

Le dernier épisode d’une série est un moment particulier. Mais là, c’est différent. On dit adieu au héros de la série, à celui qui lui a donné corps (Bruno Debrandt), mais la série se poursuit avec un nouvel acteur campant le même personnage. Face à une saison 6 en demi teinte et des choix parfois discutables opérés cette saison, voire des épisodes plus ou moins réussis, la série Caïn se devait de tourner cette page de son histoire de la meilleure façon possible. Elle y réussit … mais pas totalement.

Les fantômes du passé clôture une storyline pour le moins alambiquée autour du Juge Mirabeau, personnage introduit la saison passée et qui a eu bien du mal à convaincre.
Ce dernier épisode, par bien des aspects, a des allures d’épisode clip comme savent le faire les scénaristes américains. En gros, un épisode clip c’est un histoire dans laquelle les personnages se rappellent des moments passés. Comme un best of en somme. Ici, pas de rediffusions des saisons passées, mais le retour de personnages, plutôt de criminels qui ont marqués la série. Si la mécanique est particulièrement efficace, si revoir ses personnages marquants pour tout amateur de la série est assez jouissif, voir le juge Mirabeau remettre en liberté certains assassins par une simple signature, c’est un peu gros. On a du mal à y croire. Pire. Le retour de ces assassins que Caïn a mis sous les verrous amoindrit considérablement la dangerosité de Mirabeau qui ne nous fait réellement jamais trembler et le place un peu au second plan. En revanche, il y a de vrais moments efficaces et réussis quand Caïn se retrouve devant un de ses pires ennemis …

Des adieux touchants

La partie vraiment réussie de cet épisode, ce sont les dernières minutes, écrites pour permettre à Bruno Debrandt de dire adieu à son personnage. De très beaux moments « oniriques » où Caïn, comme dans une sorte de coma, ère « sur ses deux jambes » dans les couloirs déserts du commissariat, regardant son histoire « d’en haut ». De très jolis moments pour Bruno Debrandt qui peut ici pleinement nous montrer ce dont il est capable. Passant d’une pièce à l’autre, suivant une ombre, on a presque l’impression de voir le périple de Cooper dans les loges (Twin Peaks).
On sait depuis le début que les auteurs ont trouvé un moyen pour que les deux incarnations de Caïn « se croisent ». On a cru moment que le nouveau visage du héros apparaîtrait au moment au Caïn sortirait de son coma. Il n’en est rien, il faudra attendre un dernier au revoir à ses partenaires. Très beau moment, joli montage pour des adieux qui touchent tout amateur de la série. Puis en un instant, dans un reflet de miroir, le nouveau Caïn apparaît, telle une régénération de Doctor Who. Un joli moment attendu (dans tous les sens du terme) et qui fonctionne.

Quelques instants qui suffisent pour nous dire combien Bruno Debrandt nous manquera (cet acteur est bourré de talent) ; quelques instants qui suffisent pour nous dire que Julien Baumgartner fera l’affaire dans le rôle de Caïn ? L’avenir nous le dira. Il en a le charisme et le talent. On lui souhaite le même succès.

Bruno Debrandt évoque la saison 6 de Caïn

Seule incertitude : quelle suite pour Caïn ? Cet épisode, à bien des égards, a des allures de fin de série. Même si il permet un passage de flambeau, on a pour la première fois du mal à s’imaginer dans quelle direction va pouvoir aller la série. Comme si le personnage était lui même arrivé au bout de son histoire.
On compte sur le talent des auteurs de cette série pour régénérer Caïn et l’emmener vers une nouvelle ère.