À la uneSéries Tv

On a vu pour vous … le pilote de Manifest (NBC). Est ce le nouveau Lost ?

Très attendue et présentée comme le « nouveau Lost », Manifest intrigue avec un pilote globalement réussi – mais où tout reste à faire.

C’est quoi, Manifest ? En 2013, le vol 828 décolle à destination de New York avec parmi les passagers  Michaela (Melissa Roxburgh), son frère Ben (Josh Dallas) et le fils de ce dernier, Cal.  Malgré une violente zone de turbulences et détourné vers un autre aéroport, l’avion atterrit sans encombre. A un détail près : nous sommes désormais en 2018, soit cinq ans plus tard ! Sous le choc, les passagers découvrent que leurs  familles et leurs amis les croyaient morts et sont allés de l’avant. En outre, Michaela commence bientôt à entendre une voix qui lui donne de mystérieuses injonctions…

Produite par Robert Zemeckis et diffusée sur NBC, Manifest est souvent présentée comme « le nouveau Lost ». Un titre auquel de nombreuses séries ont aspiré ces dernières années mais qu’aucune n’a réussi à conquérir. C’est au tour de Manifest de revendiquer cet héritage, qui pourrait en faire l’une des séries de l’année.  

Tout commence en Avril 2013. A l’aéroport, Michaela, son frère Ben, ses parents, sa belle-sœur Grace (Athena Karkanis) et ses neveux – des faux-jumeaux dont l’un, Cal, souffre d’une forme grave de leucémie – attendent d’embarquer pour New York.  En raison du surbooking, Michaela, Ben et Cal prennent le vol suivant. Mais après un voyage de quelques heures, les 191 passagers du vol 828 de la Montego Air Jamaica sont accueillis sur le tarmac par les autorités : nous sommes en 2018, et leur avion a été porté disparu depuis plus de 5 ans. Si eux n’ont pas vieilli, le temps a passé pour leurs proches ; Micheala et Ben découvrent avec stupeur que leur mère est décédée, que la jumelle de Cal est désormais adolescente, et que le fiancé de la jeune héroïne a épousé sa meilleure amie. Encore n’est-ce qu’une partie du mystère : Michaela et son frère entendent désormais des voix, qui les poussent à faire des choses apparemment insensées – mais dans un but précis…

Attachez vos ceintures, le vol va être mouvementé

 

La série s’appuie sur une idée forte : s’inspirant de la disparition du vol MH 370 entre Kuala Lumpur et Pékin en 2014, elle mélange à la fois des éléments de Lost, The Crossing, Fringe, les 4400 et Les Revenants. Et sur ce plan, il faut l’admettre : la promesse du high concept est toujours séduisante et le point de départ suffisamment intrigant pour qu’on ait envie d’en savoir plus.

Il y a beaucoup de choses dans les 42 minutes que dure le pilote et, à cet égard, la mise en place est extrêmement efficace. Le pré-générique, qui installe la situation, est immersif : c’est à travers la voix off de Michaela et le regard de Ben que l’on vit le vol mouvementé entre la Jamaïque et New York, puis l’atterrissage et le choc qui les attend à leur arrivée. A partir de là, l’épisode lance plusieurs pistes, plusieurs axes susceptibles d’accrocher son public. Elle emprunte ainsi à plusieurs registres :la science-fiction (avec l’énigme du vol), le drama familial (l’impact du retour des passagers sur eux-mêmes et sur leurs proches), l’intrigue amoureuse, une petite touche médicale (un essai clinique mis au point par une des rescapées pourrait permettre de sauver Cal) , le polar (Michaela et son ex-fiancé travaillant pour la police) et l’arrière-plan métaphysique (avec les voix mystérieuses, la récurrence du nombre 828 et le possible sens caché  de l’ensemble).

Michaela, Ben et Cal : surprise à l’arrivée

 

Le mélange n’est pas toujours heureux, a parfois quelque chose de forcé – en particulier l’affaire criminelle impliquant Michaela, dont l’issue est totalement prévisible. Et si l’intrigue avance rapidement, ce n’est pas forcément un avantage : dans son désir de tout mettre en place immédiatement, Manifest néglige quelque peu ses personnages, encore très superficiels. A la décharge des scénaristes, ils doivent gérer une multitude de protagonistes, et on devrait en apprendre davantage sur les autres passagers dans les prochains épisodes.

Justement, on s’attend aussi à ce que la suite de l’histoire se concentre sur les voix qu’entendent les survivants du vol, et qui les poussent à prendre certaines décisions et à faire des choix qui semblent – pour le moment – viser à faire le bien. Avec en arrière-plan des connexions entre les passagers du vol 828, et un inévitable enchevêtrement de mystères et de signes d’où se dégagera sans doute un sens, une explication métaphysique globale – plus ou moins convaincante, en fonction de la vision d’ensemble qu’en auront les scénaristes. Quitte à s’inspirer de Lost, autant le faire en y ajoutant la cohérence qui lui manquait ! L’absence d’ours polaire est à ce titre assez rassurante…  

Globalement, le pilote de Manifest s’avère redoutablement efficace, pose correctement ses bases et lance de multiples pistes ; encore faut-il attendre de voir quelle direction prendra l’histoire, et si la série tiendra ses promesses.  Il manque encore le petit frisson d’excitation, et Manifest amalgame dans ce premier épisode des éléments déjà vus ailleurs ; cependant, l’ensemble est suffisamment intrigant pour qu’on ait envie d’embarquer.

Manifest (NBC)
Épisodes de 40′ environ.
Inédite en France.

About author

Traductrice et chroniqueuse, fille spirituelle de Tony Soprano et de Gemma Teller, Fanny Lombard Allegra a développé une addiction quasi-pathologique aux séries. Maîtrisant le maniement du glaive (grâce à Rome), capable de diagnostiquer un lupus (merci Dr House) et de combattre toutes les créatures surnaturelles (vive les frères Winchester), elle n'a toujours rien compris à la fin de Lost et souffre d'un syndrome de stress post-Breaking Bad
Related posts
À la uneActualitéBons PlansSociété

YourChef Paris, un restaurant dans votre salon

À la uneActualitéBasketFootSportTennis

La NBA rend hommage à Kobe ; Federer s'en sort - LTMT #1

À la uneSport

Les sportifs engagés en politique

À la uneActualitéCultureSociété

Byte ou le retour de Vine !

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux