À la uneSéries Tv

On a vu pour vous… Scenes from a marriage, la série de Bergman modernisée

Oscar Isaac et Jessica Chastain brillent dans Scenes from a Marriage, remake actuel de la série de Ingmar Bergman signé par Hagai Levi.

C’est quoi, Scenes from a marriage ? Jonathan (Oscar Isaac) et Mira (Jessica Chastain) forment apparemment un couple heureux ; ils sont mariés depuis dix ans, elle est cadre dans une grande entreprise et il est professeur de philosophie mais reste à la maison pour s’occuper de leur fille. Pourtant, il y a de nombreuses failles dans leur mariage. Plusieurs concours de circonstances vont les pousser à reconsidérer leur relation : Mira remet tout en question tandis que Jonathan tente de sauver leur couple. Tous deux s’interrogent sur le mariage, l’amour, le désir et leur avenir commun.

En 1973, l’immense réalisateur Ingmar Bergman signe pour la télévision suédoise la mini-série Scènes de la vie conjugale (Scener ur ett äktenskap en V.O.) qu’il retravaillera ensuite pour en faire un film de cinéma. Cette analyse intimiste et sans concession d’une relation conjugale ne pouvait qu’inspirer Hagai Levi (The affair), qui a pris les commandes de ce remake. Présentée en avant-première lors du dernier festival de Venise, diffusée sur OCS en US+24, cette version respecte l’intrigue originelle ; se déroulant aux États-Unis à notre époque, elle apporte toutefois quelques changements et jette un regard actuel sur le mariage, l’amour, le sexe et les archétypes sexuels dans la société et dans une relation.

Mira et Jonathan font l’envie de leurs amis : ce couple heureux a une adorable petite fille de quatre ans, ils se connaissent depuis vingt ans, jouissent d’une bonne situation financière et s’entendent parfaitement dans le déroulement de leur vie conjugale. En réalité, leur mariage n’est pas aussi épanoui que cela. Il y a du ressentiment, des tensions, des non-dits dont eux-mêmes ne sont pas forcément conscients. Divers événements et changements vont les pousser à remettre en question leur union et à reconsidérer le passé, le présent et le futur hypothétique de leur relation. 

La série est structurée en cinq épisodes (six dans la version originale), soit autant de phases séparées dans le temps et clairement différenciées. On y découvre l’évolution de ce mariage apparemment stable, qui aboutit pourtant à une situation finale radicalement différente. Le premier épisode dévoile le couple par le biais d’un entretien : Mira et Jonathan participent à une étude lancée par une universitaire sur l’évolution des normes genrées dans les unions monogames. Dans l’intimité de leur salon, ils répondent à ses questions et racontent leur rencontre, ce qui les a attirés l’un chez l’autre, la manière dont s’organise leur vie, comment Jonathan ressent le fait que Mira gagne davantage d’argent que lui, ou encore comment ils comprennent le succès de leur mariage. Cet entretien est suivi d’un dîner avec un couple d’amis (Corey Stoll et Nicole Beharie) en pleine crise conjugale et sur le point de divorcer ; une dispute éclate et accentue les questionnements de Mira et Jonathan, qui prennent peu à peu conscience que quelque chose ne les satisfait pas, dans leur relation.

Un dîner entre amis, une dispute, et tout est remis en question

Scenes from a marriage est une série intimiste voire minimaliste qui ne plaira pas à tout le monde. On peut presque la qualifier de théâtrale – l’histoire a d’ailleurs été adaptée à la scène plusieurs fois. Le premier épisode a des airs de En Thérapie (série créée par… Hagai Levi), les épisodes se déroulent principalement dans un nombre restreint de lieux en intérieur (la cuisine, la chambre, etc.) , avec des séquences sans grand mouvement de caméra et de longs dialogues entre les deux personnages principaux. C’est donc une série plus dialectique que dynamique, où la dissolution du couple passe d’abord par la parole et l’analyse des sentiments – ce qui n’exclut pas les cris et les disputes.  

Ils s’aiment encore, partagent toujours une vraie complicité mais petit à petit, les vérités refoulées ou cachées par la routine commencent à émerger. Mira et Jonathan révèlent leurs attentes, leurs déceptions, leurs frustrations ou l’ennui qui domine leur vie (notamment sexuelle). Par le biais des discussions et des reproches qu’ils s’adressent l’un à l’autre, c’est toute leur relation qui est disséquée tandis qu’ils cherchent un moyen de sauver leur couple… ou d’y mettre un terme. 

De Bergman à Levi, les deux versions se rejoignent souvent sur des problématiques toujours prégnantes aujourd’hui. Cependant, la grande différence vient de l’inversion des rôles. Chez Bergman, elle se plie aux décisions de son mari et le supplie de ne pas la quitter pour sa jeune maîtresse ; chez Levi, Mira porte la culotte financièrement et c’est elle qui a une relation extra-conjugale avec un homme plus jeune. Ce renversement contribue à dépoussiérer la série d’origine et permet de poser un regard actuel et pertinent sur les bouleversements induits par les évolutions sociales, morales et économiques dans la dynamique de genre, en particulier au sein des couples.

Jonathan et Mira, de l’amour à la frustration

Ce sont Jessica Chastain et Oscar Isaac qui reprennent les rôles interprétés à l’origine par Liv Ullmann et Erland Josephson. Tous deux sont excellents lorsqu’ils s’aiment passionnément, lorsqu’ils s’agressent verbalement voire physiquement, qu’ils se confient l’un à l’autre ou qu’ils évoquent le devenir de leur relation. La dynamique entre eux est le moteur d’une histoire : entre cris, pleurs, baisers et chuchotements, ils passent d’un bonheur apparent illusoire à des crises successives, révélatrices de toutes les fissures de leur mariage. Et comme dans la version de Bergman, le Scenes From a Marriage de 2021 se termine sans apporter de réponses définitives aux questions qui tourmentent Mira, Jonathan… et le spectateur, plongé dans les turpitudes de leur couple.  

En 1973, Ingmar Bergman signait une œuvre majeure et obtenait un immense succès avec Scenes from a marriage ; trente ans après, il tourna une suite sous forme de téléfilm intitulé Saraband (ce sera sa dernière œuvre) toujours avec Liv Ullmann et Erland Josephson. En 2021, Hagai Levi s’empare de ce récit pour nous emporter dans les tourments, les secrets et l’intimité d’un mariage. En respectant l’histoire d’origine et en y ajoutant la modernisation qui lui permet d’être encore pertinente et puissante aujourd’hui.  

Scenes from a marriage.
5 épisodes de 55′ environ.
Sur OCS à partir du 13 Septembre.

About author

Traductrice et chroniqueuse, fille spirituelle de Tony Soprano et de Gemma Teller, Fanny Lombard Allegra a développé une addiction quasi-pathologique aux séries. Maîtrisant le maniement du glaive (grâce à Rome), capable de diagnostiquer un lupus (merci Dr House) et de combattre toutes les créatures surnaturelles (vive les frères Winchester), elle n'a toujours rien compris à la fin de Lost et souffre d'un syndrome de stress post-Breaking Bad
Related posts
La Loi des SériesSéries Tv

L'absente (8x52 minutes) | La loi des séries #511

À la uneEmissionsLes Prolongations

Les Prolongations #83

À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous... Anna, fable post-apocalyptique choc

À la uneActualitéEnvironnementInternational

La Chine va cesser de construire des centrales à charbon à l’étranger

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux