À la uneActualitéFranceMédias

ONPC : Camelia Jordana a-t-elle dérapé hier sur France 2 ?

Invitée de France 2 hier dans On n’est pas couché, Camelia Jordana s’est lancée dans une dénonciation des violences policières. Au point de déparer ?

Après deux mois d’absence, On n’est pas couché faisait son retour sur France 2 hier soir. Parmi les invités, la chanteuse et comédienne Camelia Jordana était autour de la table face à Laurent Ruquier et ses polémistes. Durant l’émission, un échange vif a lieu entre la comédienne et Philippe Besson. Souhaitant dénoncer les violences policières, elle a proféré des accusations graves à l’encontre de la police : “Quand j’ai les cheveux frisés, je ne me sens pas en sécurité face à un flic en France. Ils sont censés nous protéger, mais il y a des milliers de personnes qui ne se sentent pas en sécurité face à un flic, et j’en fais partie

En affirmant que “des milliers de personnes se font massacrer chaque jour de part leur couleur de peau” en France, Camelia Jordana a provoqué de très vives réactions sur les réseaux sociaux, y compris ceux du Rassemblement National qui n’ont pas manqué l’occasion de faire parler d’eux une nouvelle, l’occasion était trop belle.

Ce matin, c’est le Ministre de l’intérieur lui même qui a réagit pour dénoncer les propos de la chanteuse.

On ne fera pas semblant de découvrir que Camelia Jordana est une artiste engagée et une militante qui a voulu profiter de ce moment sur France 2 pour évoquer un sujet sensible. Emportée par son élan, elle a peut-être elle-même succombé à ces généralités qu’elle dénonçait.

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
À la uneCinémaCulture

L'Académie des César adopte "la parité intégrale" au sein de ses instances dirigeantes

À la uneFaits Divers

5 éléments pour comprendre...l'affaire Laëtitia Perrais

À la uneBrèvesSéries Tv

Naya Rivera de Glee portée disparue en Californie

FranceRégions

Voyage en terres ibériques avec La Siesta

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux