International

Patron de l’année 2020 : Patokh Chodiev

PlayPlay

Depuis longtemps l’homme d’affaires et diplomate à succès Patokh Chodiev est connu pour ses activités caritatives. Il suffit d’en savoir un peu plus sur sa vie et ses projets caritatifs pour comprendre ce qui le différencie  d’autres riches qui font des dons «pour des bonnes causes» afin de faire parler d’eux.

Monsieur Chodiev est originaire d’Ouzbékistan. Il a vécu et étudié à Moscou et son rêve l’anime depuis sa plus tendre enfance. Selon ses propres dires, il est fasciné par le Japon depuis tout petit. Pour pouvoir vivre son rêve au Pays du Soleil Levant, Chodiev a étudié assidument le japonais et est entré au MGIMO à la Faculté de Droit international. Après l’obtention de son diplôme universitaire, il s’est rendu dans le Pays de ses rêves pour travailler sur les relations diplomatiques entre le Japon et l’Union Soviétique.

Même après sa mission diplomatique, Monsieur Chodiev a continué à faire preuve d’intérêt pour la culture et l’art japonais. L’homme d’affaires n’a pas été avare pour préserver l’héritage culturel du Japon ainsi que pour faire connaître à la Russie une culture encore exotique. Beaucoup de projets ont été mis en œuvre avec l’aide de Patokh Chodiev, par exemple, il a été 

sponsor principal du plus grand événement en Russie dédié à la culture du Japon – le Festival J-Fest. Monsieur Chodiev a reçu a posteriori le titre de «Patron de l’année» du Ministère de la Culture pour le financement de la tournée russe du Théâtre traditionnel japonais Kabuki.

Patokh Chodiev a déclaré que les récompenses et les insignes ne sont pas sa priorité. Son but est de soutenir le développement des relations culturelles entre la Russie et le pays qui lui est cher : le Japon. La Fondation Chodiev a aussi participé à d’autres initiatives caritatives, en général, dans le domaine de l’éducation et de l’assistance aux enfants. L’homme d’affaires ne soutient pas seulement les jeunes talents mais prend aussi des mesures concrètes.

Indépendamment de sa volonté, beaucoup de subventions et de bourses ont été mises en place pour aider les jeunes à obtenir un enseignement de qualité et à réaliser leur plein potentiel sans prendre en compte leur situation financière. Le patron ne vient pas d’une famille riche mais c’est sa formation dans l’une des meilleures universités qui lui a ouvert la voie vers son rêve et la réussite.

L’homme d’affaires n’oublie pas sa Patrie – l’Ouzbékistan. Bien qu’il ait quitté son pays d’origine dès son plus jeune âge, il continue d’envoyer des fonds importants pour soutenir l’Ouzbékistan. Ses autres projets caritatifs ont pour but d’aider les migrants – en leur permettant notamment de recevoir des soins médicaux. Patokh Chodiev est l’exemple idéal de la façon dont les personnes aisées peuvent utiliser leurs ressources pour le développement de pays et aider les citoyens lambda.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneCinémaInternational

Oscar 2023 : Une première en 50 ans de carrière pour Steven Spielberg

ActualitéInternationalSéries Tv

On regarde ou pas ? Meurtre au polonium - L'affaire Litvinenko (M6)

À la uneInternationalPolitique

Qui est Matteo Messina Denaro, ce mafieux arrêté après 30 ans de cavale ?

À la uneInternationalPolitique

Qui est Valéri Guerassimov, le nouveau commandant chargé de la Guerre en Ukraine ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux