À la uneInternationalSociété

Peine de mort au Japon pour un tueur en série qui chassait sur Twitter

Un homme a été condamné à la peine de mort au Japon, il trouvait des victimes sur le réseau social Twitter parmi des jeunes filles suicidaires

Peine capitale le 15 décembre pour un tueur en série au Japon. L’homme de 30 ans avait assassiné en 2017 neuf personnes après les avoir attirées chez lui via son compte Twitter. Takahiro Shiraishi avait reconnu les faits durant son procès, le meurtre et démembrement de neuf personnes âgées de 15 à 26 ans. Le tribunal de Tokyo n’a pas donné plus d’informations sur la condamnation de l’accusé.

La police découvre au domicile de Takahiro Shiraishi une maison des horreurs le matin d’Halloween, mais ce n’est pas une décoration. Neuf corps démembrés et près de 240 morceaux d’os dissimulés dans des glacières et des boites à outils, le tout saupoudré de litière pour chat pour dissimuler les preuves.

Le tueur en série avait été arrêté en octobre 2017 dans le cadre d’une enquête sur la disparition d’une jeune femme de 23 ans qui aurait tweeté qu’elle voulait se suicider. Le frère de la victime aurait réussi à se connecter sur le compte de sa sœur et aurait vu le nom d’utilisateur suspect de Takahiro Shiraishi. L’homme est soupçonné d’avoir attiré ses victimes en leur disant pouvoir les aider à se suicider, voir même mourir avec elles.

L’homme a déclaré au tribunal avoir commis ces crimes pour satisfaire un désir sexuel. Le prévenu ne fera pas appel du verdict et devra attendre que le ministre de la Justice ne signe l’ordre d’exécution.

A lire aussi : Complément d’enquête : Enquête sur les petites mains du luxe

About author

Journaliste
Related posts
ActualitéInternationalNon classéSport

5 événements qui ont marqué l’Histoire des Jeux olympiques

À la uneEquitationSport

Comment on note les épreuves de saut d'obstacles aux JO ?

À la uneMédias

Goldorak XperienZ : Dorothée de retour au Grand Rex

À la uneFrancePolitique

Violence des jeunes : quelles sont les annonces de Gabriel Attal ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux