À la uneActualitéInternational

Pékin se met à l’heure écolo en adoptant les taxis électriques

Dans les mois à venir, les taxis à essence n’existeront plus à Pékin et seront remplacés par des nouveaux véhicules électriques.

Pékin ne respire plus

Bonne initiative. La ville chinoise est sujet à d’énormes pics de pollution qui étouffent la population chinoise. Les industries lourdes du nord de la mégalopole n’y sont pas pour rien. En début d’année, un épais nuage de pollution semblait envelopper la ville chinoise. Une « alerte rouge pollution » avait été lancée puisque la pollution de l’air tue près de 4000 personnes chaque jour. De ce fait, la capitale chinoise a décidé de faire un pas de plus vers l’écologie. 70 000 taxis à essence vont être remplacés par des véhicules électriques selon le journal chinois National Business Daily.

La place Tiananmen sous un épais nuage de pollution. /Reuters

 

Problèmes électriques

Par conséquent, 9 milliards de yuans (1,2 millions d’euros) vont être investis pour ce projet. Un investissement qui vaut le coût puisque l’empreinte carbone des voitures électriques est bien plus faible que celle des voitures classiques. Pourtant, un petit problème persiste. Les bornes sur lesquelles les voitures devront recharger leur batterie manquent en ville. “Quand, en 2014, Pékin avait ajouté quelque 200 taxis électriques sur ses routes, les conducteurs s’étaient vite plaints de queues interminables – jusqu’à six heures – aux bornes de rechargements”, explique Mashable.

 

About author

19 ans et étudiante en deuxième année de journalisme à l'ISCPA Paris. Journaliste chez Radio VL.
Related posts
À la uneInsolite

Quarante ans plus tard, une part de gâteau du mariage royal du prince Charles et Lady Diana mise en vente

À la uneFranceSanté

Emmanuel Macron répond aux questions des Français sur le vaccin

À la uneSéries Tv

La Casa de Papel : découvrez la bande annonce de la saison 5

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous ... Jugée coupable, la saga de l'été de France 3

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux