Médias

Le Petit Journal de Cyrille Eldin revient avec une nouvelle formule

Alors que le Petit Journal de Canal + est au plus bas dans les audiences, l’animateur Cyrille Eldin a décidé de revoir l’émission et de proposer une nouvelle formule. Pour l’occasion, il a lui-même plaisanté sur son début de saison difficile, en diffusant un magnéto retraçant son parcours calamiteux depuis son remplacement de Yann Barthès.

C’est avec ironie que le nouvel animateur du Petit Journal Cyrille Eldin est revenu sur le parcours chaotique de l’émission depuis qu’il a remplacé Yann Barthès, en septembre dernier. Dans une séquence de 3 minutes, l’animateur retrace rapidement son parcours professionnel, avant de s’attaquer avec humour à son Petit Journal. « Tout ce qu’on pouvait faire de bien se retournait contre nous. Et les trucs bien, il y en a eu plein… mais on ne vous les a jamais montrés » ironise Cyrille.

L’émission est en effet très peu suivie depuis son lancement, avec des parts d’audience inférieures à 1% depuis fin septembre 2016, quand le format proposé par Yann Barthès rassemblait entre 1,5 et 2 millions de téléspectateurs.

Cyrille Eldin ne se décourage pas

Mais l’animateur ne perd pas espoir et propose un Petit Journal « Plus grand », « dans une nouvelle formule après mise à jour ». Avec l’arrêt du Grand Journal le 17 mars dernier, l’émission prendra l’antenne 15 minutes plus tôt (c’est à dire à 20h10) et durera 10 minutes de plus. Le Petit Journal s’offre également un nouveau plateau, plus grand, et proposera aussi de nouvelles chroniques. La première, avec comme invité Jean-Pierre Elkabbach, n’a cependant pas été un succès puisqu’elle n’a été suivie que par 186 000 téléspectateurs, soit 0,7% du public. Invité mercredi soir dans l’émission, l’homme d’affaires Alain Minc s’est même moqué de cette nouvelle formule, constatant que « Canal + a fait des économies. »

De la gloire à l’abîme

Lancé en 2004, le Petit Journal n’était au départ qu’une chronique de l’émission Le Grand Journal, présentée par Yann Barthès, qui intervient à l’époque en voix off. En septembre 2011, l’émission devient indépendante et est diffusée à 20h15, juste avant son aîné. Le Petit Journal commence alors à prendre forme. On découvre Éric et Quentin, deux auteurs comiques qui interviennent pendant les émissions sous forme de sketchs, puis Catherine et Liliane en 2012.

Alors que Le Grand Journal souffre du départ de son animateur phare Michel Denisot, le format présenté par Yann Barthès gagne peu à peu du terrain, proposant un style nouveau, à la frontière entre l’information et le divertissement. Entre 2015 et 2016, l’émission atteint des records d’audience dépassant parfois les deux millions de téléspectateurs. Mais après l’arrivée de l’homme d’affaire Vincent Bolloré à la direction du groupe Canal +, Yann Barthès décide de quitter la chaîne cryptée en juin 2016 pour rejoindre TMC (groupe TF1), emportant avec lui le concept de l’émission.

En septembre dernier, alors que Yann Barthès revient dans Quotidien avec une formule quasi-identique à l’ancienne, c’est Cyrille Eldin qui reprend les commandes du Petit Journal. Le nouvel animateur propose une formule totalement différente, loin de convaincre les auditeurs. Depuis la fin du mois du septembre dernier, les audiences n’ont pas dépassé les 1% du public. Un score très faible qui pourrait à terme entraîner le Petit Journal dans les traces de son aîné.

À lire aussi: Pourquoi les médias en ligne connaissent-ils un tel succès ?

Related posts
À la uneFranceMédias

Julie Leclerc fait ses adieux à Europe 1 après 49 ans d’antenne

Médias

Podcasting : est-ce que ça vaut toujours le coup ?

À la uneActualitéMédias

Pierre Ménès quitte Canal + après les accusations d’agression sexuelle

À la uneMédias

Yves Calvi quitte Canal+ pour l'access de BFMTV

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux