À la uneActualitéFrancePolitique

Petit leçon d’orthographe d’une prof à Najat Vallaud-Belkacem

Najat Vallaud-Belkacem se fait moucher sur son orthographe par une professeure de français

Une professeure de français a remis sur le métier Najat Vallaud-Belkacem, l’actuelle ministre de l’Education nationale. Attaquée par le journal Le Figaro sur la réforme tant décriée de l’orthographe, la ministre décidait de se défendre via son compte Twitter.

Dans un tweet publié le 5 février, Mme Vallaud-Belkacem rappelait au Figaro que cette réforme avait déjà été mise en place en 2008 par son prédécesseur Xavier Darcos sous le gouvernement Fillon II. Avant Darcos, c’était le conseil supérieur de la langue française qui avait élaboré cette réforme de l’orthographe en 1990, approuvée ensuite par l’Académie française.

Or, vous l’avez peut-être remarqué, la ministre a commis deux fautes dans son tweet. Primo, une rupture de syntaxe. Le pronom personnel “Je” n’est pas en accord avec l’apposition “Bien appliquée en 2008” désignant la réforme. Secondo, une faute de concordance des temps. Au lieu de conjuguer le verbe “critiquât” à l’imparfait du subjonctif, Najat Vallaud-Belkacem aurait dû employer le plus que parfait du subjonctif “eût critiqué”.

Ces deux erreurs n’ont justement pas échappé à la vigilance de la professeure de français évoquée au début de l’article.

Une prof de français renvoit Najat Vallaud-Belkacem à ses chères études
Certes, tout le monde ne peut se targuer de parfaitement maîtriser toutes les subtilités du mode subjonctif. Il n’empêche que pour une ministre de l’Education nationale, ces deux petites fautes de français font tache…
*Image en une : slate.fr
About author

Informer, décrypter, divertir
    Related posts
    À la uneInternational

    Super Ligue : l’échec cuisant du projet, abandonné par la majorité des clubs

    À la uneFrancePolitique

    Loi sécurité globale: 87 députés de gauche saisissent le Conseil Constitutionnel

    À la uneActualitéInternational

    Indonésie : disparition d’un sous-marin

    À la uneFranceInternational

    Le décollage de Thomas Pesquet vers la Station spatiale internationale reporté à cause de la météo

    Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux