À la uneActualitéFranceSociété

Plus de métro pour sauver les nuits parisiennes, le vœu d’Hidalgo

métro

Et si le métro parisien roulait plus tard que 2 heures du matin le week-end ? La maire Anne Hidalgo va en tout cas le proposer au Stif (Syndicat des transports d’Île-de-France), exploitant des lignes du train souterrain de la capitale. En jeu, une redynamisation des fameuses nuits parisiennes, atrophiées par un service qui fermerait trop tôt.

En novembre 2014, Tisséo frappait un grand coup. Tisséo, c’est la RATP, mais à Toulouse. Or, il y a bientôt deux ans, la régie des transports de la Ville rose avait annoncé que le métro fermerait non plus à 1h du matin, mais à 3h. La mesure avait provoqué énormément de remous dans les syndicats représentants de Tisséo. Sauf que les nuits toulousaines, ce ne sont pas les indéboulonnables nuits parisiennes. Pour conserver une « nuit animée, vivante et respectueuse de tous« , la mairie de Paris a eu une idée similaire : prolonger le métro, qui jusque là part de chaque terminus à « seulement » 2 heures du matin.

Le Noctilien lui aussi renforcé

Anne Hidalgo, maire PS de la capitale, a ainsi argumenté pour faire rouler les 16 lignes du réseau parisien un peu plus longtemps. Si on ne sait pas encore de combien de temps la rallonge est voulue, la demande va prochainement être faite en bonne et due forme auprès du Stif, décisionnaire dans l’exploitation des lignes. 12 millions d’euros pourraient être débloqués si le projet débouche sur un accord. « (Reprendre) en marche le progrès » en est un élément clé selon Frédéric Hocquard, adjoint à la Nuit (!) à la mairie de Paris. La sécurité dans les transports la nuit est actuellement au point mort, et les Noctiliens, bus de nuit desservant toute l’Île-de-France, apparaissent comme saturés.

> À lire aussi : PARIS : Un homme meurt trainé par le métro

Les bus de nuit sont aussi dans le viseur d’Anne Hidalgo, qui veut augmenter leur cadence, actuellement égale à une demi-heure d’attente théorique. Véritable « patrimoine commun » pour l’édile PS, « un vrai consensus » doit être trouvé pour prolonger le plaisir des nuits parisiennes. La réponse aux attentats de novembre 2015 est évidemment aussi dans la volonté d’Anne Hidalgo : continuer à sortir, faire la fête, célébrer la vie, avec l’aide du métro et des transports.

Photo à la Une : TRA X

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneMusique

Après "Mon Amour", quel est le nouveau titre de Slimane?

À la uneEuro FootMusique

Euro 2024 : on connaît l'hymne des Bleus et ça va vous surprendre !

ActualitéHigh TechLittérature

Qui est Franz Kafka, cet auteur mort il y a 100 ans et qui cartonne sur TikTok ? 

À la uneJeux Olympiques Paris 2024

5 conseils pour survivre à Paris pendant les JO

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux