À la uneActualitéPolitique

Pourquoi les vacances de Jean-Michel Blanquer à Ibiza ne passent pas ?

Jean-Michel Blanquer est au cœur d’une polémique après que Médiapart ait révélé que le ministre de l’éducation nationale était en vacances à Ibiza lors de l’annonce du nouveau protocole sanitaire dans les écoles.

C’est une tourmente dont Jean-Michel Blanquer se serait bien passé en cette période. Alors que la vague Omicron a déferlé sur la France, provoquant jusqu’à 359 000 nouveaux cas à la date du 11 janvier, la situation sanitaire dans les établissements scolaires a déclenché de nombreuses protestations de la part des enseignants.

Annoncées la veille de la rentrée, soit le 2 janvier, au sein d’un entretient avec le journal Le Parisien, le nouveau protocole sanitaire et ses nombreuses mesures ont fait grand bruit. Les enseignants avaient dénoncé cette annonce qui s’était faite dans un journal privé, rendant l’article payant, alors que l’annonce était d’ordre public. Le ministre avait justifié ce choix tardif pour « être au plus près de la réalité » mais aussi car la Haute Autorité Sanitaire et le Conseil Scientifique n’ont donné leur avis que vendredi 31 décembre. Un processus a donc été réalisé tardivement, ce qu’il regrette.

C’est ainsi que de nombreux syndicats de professeurs, mais aussi de membres du personnel scolaire, se sont réunis pour partager un appel à la grève le 13 janvier. Ce « jeudi noir » a donc mobilisé énormément de grévistes, le ministère de l’éducation nationale a annoncé un chiffre de 38,5 %, le SNUipp-FSU (l’un des syndicats) revendique 75 % pour les écoles primaires et maternelles. Quant aux collèges et lycées, les chiffres étaient de 23,7 % et de 62 %.

La climat entre les enseignants et le gouvernement, représenté par Jean-Michel Blanquer, est donc très tendu ces derniers temps. Le ministre a apporté des réponses aux revendications en annonçant l’arrivée de cinq millions de masques FFP2 pour les enseignants, le report de certaines évaluations et l’arrivée de 8 000 contractuels pour remplacer le personnel manquant.

La situation aurait pu donc se calmer, mais hier, lundi 17 janvier, Médiapart a dévoilé que Jean-Michel Blanquer avait réalisé son interview avec Le Parisien, dans laquelle il annonçait le protocole sanitaire, alors qu’il était en vacances à Ibiza. Une annonce qui a provoqué de nombreuses réactions en France, et pas que dans les foyers puisque certaines personnalités politiques n’ont pas hésité à se saisir du sujet.

Si le ministre était en droit de prendre des vacances et que l’Élysée était au courant, son choix n’avait pas été validé en raison du caractère symbolique d’Ibiza, lieu synonyme de festivités alors que la situation sanitaire en France était déjà catastrophique. De plus, les enseignants avaient déjà déploré l’annonce qui avait été faite la veille de la rentrée, dans un journal privé. Cet évènement a donc ravivé les tensions entre les deux camps.

Au sein d’une Assemblée Nationale agitée, Jean-Michel Blanquer est revenu sur les grèves et les rencontres qui en ont découlé et a tenu a rappeler que malgré les difficultés, la situation s’améliorait et que la France avait réussi à garder cette « politique de l’école ouverte ». Il a par la suite évoqué ses vacances, rappelant qu’il avait continué à travailler durant celles-ci, et que les choses auraient été les mêmes dans un autre lieu. Cependant, il dit regretter la symbolique de ce lieu de vacances.

Appelé à la démission par l’opposition, Jean-Michel Blanquer sera l’invité du Journal Télévisé de TF1 à 20h pour traiter du sujet avec Gilles Bouleau.

A lire aussi : Pourquoi les enseignants appellent à la grève le 13 janvier ?

About author

Journaliste
Related posts
ActualitéVoyages

Destination de rêve : Four Seasons Hotel Megève

À la uneCulturePop & Geek

Tu te souviens … de la Game Boy ?

ActualitéFemmesInternationalReportages

6 femmes qui ont marqué le photojournalisme

À la uneFrancePolitique

Qui est Pap Ndiaye, le nouveau ministre de l'Éducation nationale ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux