ActualitéFrance

Pourquoi Remi Gaillard a raison face à la SPA?

En novembre, Rémi Gaillard s’est enfermé quatre jours dans une cage de la SPA de Montpellier pour sensibiliser sur la cause animale. Aujourd’hui, la donne a changé, l’humoriste remet en cause son partenariat avec la SPA.

Tout partait pourtant d’un beau geste. Au mois de novembre, l’humoriste en partenariat avec la SPA avait décidé de s’enfermer plusieurs jours dans une cage destinée aux animaux. Cette action très médiatisée avait permis de récolter 200 000 euros.

Cependant la fin de l’aventure est beaucoup moins belle qu’à ses débuts. C’est aujourd’hui une mini-guerre entre la société de protection des animaux et Rémi Gaillard qui est déclarée. Dans un message posté sur son Facebook, l’humoriste expose sa vision de l’affaire.

Importance de l’argent

La somme récoltée lors de cette opération est minimisée par la SPA. Lors d’une interview pour France 3 “le président de la SPA a fait savoir que Rémi Gaillard était un idéaliste et que les 200 000 euros ne représentaient pas grand-chose. Ce manque d’ambition souligne un autre problème soulevé par Rémi Gaillard.”

L’utilisation de l’argent

L’affaire voit s’affronter deux visions. La SPA désirait utiliser la somme afin d’installer des chauffages dans une cage. Rémi Gaillard voudrait lui créer des espaces ouverts dans lesquels les chiens pourraient évoluer en liberté dans l’attente d’être adoptés. Comme le souligne Rémi Gaillard, la solution invoquée par la SPA est caduque.

“Avant que je sorte de la cage, la directrice de la SPA a déclaré à la presse qu’elle voulait utiliser la cagnotte pour installer des chauffages dans les boxes. J’ai trouvé l’idée largement insuffisante: améliorer des prisons, c’est les légitimiser (sic), c’est entretenir une souffrance insupportable. Après 85 heures, enfermé comme un chien abandonné, je sais que le plus dur, c’est la privation de liberté ».

L’humoriste souligne ici l’amélioration d’une prison. L’objectif numéro un de Rémi Gaillard étant l’adoption et le bien-être des animaux.

Un vote

Contrairement à la présidente de la SPA de Montpellier, Rémi Gaillard souhaite régler ce différend démocratiquement. Preuve à l’appui, Rémi Gaillard propose à Annie Benezech un vote afin de décider de l’utilisation de l’argent. Dans cette vidéo, on peut entendre l’humoriste proposer l’idée d’un vote démocratique, les deux projets face à face et le tout à bulletins secrets. Les bénévoles et les salariés voteraient alors pour le choix le plus judicieux pour les animaux. Avec cet extrait, il entend démontrer que sa proposition de création d’espaces de liberté pour les animaux n’enchante pas la société de protection des animaux de Montpellier.

Related posts
ActualitéEmissionsLa FriendZoneNon classé

Virgile Officiel : La Friendzone, concrétisation d’un rêve d’enfant

À la uneActualitéInternational

Algérie : La colère gronde toujours après l'élection d'un nouveau président

À la uneActualitéBeautéBeauté-femmeBrèvesCultureMédias

Miss France : La Guadeloupe sacrée

À la uneActualitéFootSport

Ligue des Champions : le bilan de la phase de groupes

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux