À la uneFranceMédias

PPDA s’exprime pour la première fois depuis les accusations de viols à son encontre

C’est sur le plateau de Quotidien de Yann Barthès que PPDA a décidé de s’exprimer pour la première fois, hier soir, pour répondre aux accusations de viols qu’il qualifie “d’affabulations”. 

Ces accusation de viols contre PPDA proviennent de l’écrivaine Florence Porcel, qui a déposé une plainte au parquet de Nanterre. Elle accuse le journaliste de l’avoir violé à deux reprises, une première fois en 2004 dans les locaux de TF1, à Boulogne-Billancourt, juste après un journal télévisé , et une autre fois, au siège de la société de production A Prime Group en 2009. Une enquête a été ouverte à ce sujet.

Patrick Poivre D’Arvor dit avoir pris connaissances de ces accusations le 19 février dernier via le Parisien qui a publié une Une à ce sujet. Il nie toutes ces accusations en bloc. « S’il y a eu séduction ou tentative de séduction, elle ne vient pas de moi ».

L’écrivaine, qui avait 21 ans au moment des faits, avait contacté PPDA pour parler littérature et lui demander des conseils. Le journaliste explique que ce rendez-vous, qui n’a duré qu’une quinzaine de minutes, s’est bien passé et de manière très professionnelle et cordiale. Il explique que par la suite, ils n’avaient du se revoir que 5 ou 6 fois, et toujours à la demande de Florence Porcel, affirme-t-il. 

Selon le journaliste, c’est elle qui lui écrivait beaucoup, pour lui demander des conseils et interviews. Il ajoute qu’elle lui écrivait aussi des poèmes qu’il qualifie « d’admiratifs ». « Elle m’a envoyé des poèmes, j’ai senti que j’avais troublé cette jeune femme. »

Quand on lui demande si il y a eu rapports sexuels ou non, PPDA répond qu’il ne souhaite pas parler de sa vie privée sur la place publique et qu’il se contentera de répondre à la justice à ce sujet. Avant d’affirmer par la suite qu’il « ne s’est rien passé! » et de tout nier en bloc. Il affirme simplement lui avoir « rendu des services ». 

À la question du non consentement de la jeune écrivaine, il rétorque : « elle ne risquait pas de l’être (consentante) puisqu’il n’y pas eu de rapports! ». Ces informations seront bien évidemment vérifiées, ou non, par la justice. 

Rappelons que Florence Porcel n’est pas la seule à faire état du comportement parfois déplacé du journaliste envers les femmes. À la suite des révélations du Parisien en février dernier, d’autres femmes ont témoigné de leur rencontre avec Patrick Poivre d’Arvor. Elles évoquent des situations ambiguës et parfois traumatisantes.

Patrick Poivre D’Arvor n’est pas le seul à s’exprimer pour le première fois depuis les accusations en question. Ce matin c’est au tour de Claire Chazal, ex compagne du journaliste et mère de son fils, de réagir au micro de France Inter. Si elle ne nie pas que “Patrick aime séduire et multiplier les conquêtes féminines”, elle estime toutefois qu’il y a “un orgueil chez lui qui fait que charmer, être aimé, c’est ce qu’il souhaite avant tout, et non pas forcer.”.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

La série Les gouttes de Dieu aura droit à une saison 2

À la uneSéries Tv

Est-ce que le tournage de la saison 8 de Sam a commencé ?

À la uneInternational

Comment fonctionne la Cour pénale internationale ?

À la uneEconomie

Les nouvelles règles sur l’achat de cigarettes en Belgique entrainent des confusions

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux