Retour sur le parcours et le programme de François Fillon, candidat de la droite et du centre à la présidentielle.

Son parcours en bref

Ancien Premier ministre traité de « Mister nobody ». Président manqué de l’UMP. Grand gagnant de la primaire de la droite et du centre contre les favoris Alain Juppé et Nicolas Sarkozy. Cible de dures attaques médiatiques et de procès judiciaires depuis le mois de janvier. François Fillon a dû surmonter des dures épreuves pour imposer sa candidature à ses camarades de parti et pour se maintenir dans la course à l’Elysée.

Le candidat, plébiscité lors de la primaire organisée par LR, a chûté dans les sondages ces dernières semaines. Fillon est maintenant crédité à 17,5% des intentions de vote et serait donc éliminé dès le premier tour.

Ses prises de position notables

Les mesures concernant l’emploi sont sans doute celles qui divisent le plus l’électorat : le candidat de la droite et du centre veut revenir sur les 35 heures et reporter l’age de départ à la retraite à 65 ans.

Il entend également encourager l’embauche de jeunes en alternance à travers l’exonération des charges sociales pour les entreprises qui procèdent au recrutement.

Le programme de François Fillon est très libéral et a été défini par l’iFrap comme « le plus efficace », alors que Macron le considère « peu crédible et injuste ». Le candidat a décrit son propre programme comme un ensemble de mesures dures mais nécessaires au redressement de la France.

Parmi les mesures principales proposées par Fillon on trouve l’augmentation de la TVA, une réduction de 110 milliards d’euros de la dépense publique et la suppression de 500.000 fonctionnaires. Ces mesures devraient permettre de baisser la dette en dessous de 3% tant attendu par l’Union européenne.

Le programme de François Fillon ne fait pas de la protection de l’environnement une de ses mesures phare et il a été parfois décrit comme une véritable marche arrière. En effet, le candidat de la droite se déclare favorable au nucléaire et souhaite revenir sur le principe de précaution, notamment en matière d’OGM.

L’ancien Premier ministre propose également l’expérimentation du gaz de schiste.

François Fillon est rattaché aux valeurs familiales catholiques. Ainsi, il souhaite rétablir l’universalité des allocations familiales, tout en plafonnant le montant total des autres allocations, qui seraient réunies en un seul versement.

De plus, l’ancien Premier ministre souhaite libéraliser le domaine de la santé, en confiant une place plus importante aux assurances privées.