À la uneActualitéCulture

« Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? » démarre fort

La comédie, « Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? » est sortie hier, au cinéma. Pour son premier jour dans les salles obscures, le film, réalisé par Philippe de Chauveron, a connu un fort engouement. Il dépasse le score d’Intouchables !

201 000 tickets vendus en un jour ! C’est le score qu’a réalisé la comédie « Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? », hier pour sa sortie. À Paris, le film a attiré 55.400 spectateurs. La comédie, réalisée par Philipe de Chauveron a dépassé les scores d’Intouchables, sorti en 2011. Avec Omar Sy, le film n’avait attiré « que » 191.342 spectateurs, dont 53.326  dans la capitale. Au final, Intouchables avait réussi près de 20 millions d’entrées.

Au box-office, « Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? » a devancé Babysitting, et Need for Speed. Un bon démarrage pour le film avec Christian Clavier, et Chantal Lauby. Ce succès demande confirmation dans les prochaines semaines. Le scénario essaye en tout cas de casser quelques clichés.

QU+EST+CE+QU+ON+A+FAIT+AU+BON+DIEU+PHOTO3

Oublier les préjugés

Le film raconte l’histoire d’une famille issue de la bourgeoisie provinciale. Claude (Christian Clavier) et Marie Verneuil (Chantal Lauby) sont catholiques. Le couple a quatre filles. La première fille épouse un chinois. La deuxième se marie à un arabe. La troisième, avec un juif. Trois origines différentes. Trois cultures différentes. Trois religions différentes. Mais toujours pas de catholique dans la famille. Les parents pensent que le sort s’acharne sur eux. Jusqu’au moment où la cadette annonce, qu’elle va se marier à Charles, un catholique. Seul problème pour la famille Verneuil : l’homme en question est noir. Les parents sont désespérés. Les déjeuners familiaux se transforment en catalogue de clichés, et de préjugés. Pour le réalisateur, Philipe de Chauveron, le film essaye de « dynamiter les préjugés. La comédie ne veut pas porter de message politique, mais parler de la tolérance. » Pourtant, ce film a été difficile à mettre en œuvre.  Chantal Lauby rappelle « qu’une comédie sur les différentes communautés pouvait être un pari risqué, car on n’a pas le droit de rire de certaines choses. » Pour l’instant, le pari est largement réussi.

YouTube video

 

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneFranceMusique

Qu'est-il arrivé à Kendji Girac ?

ActualitéÉtudiantFrance

"Conjugaison être", "conjugaison avoir", ... : 5 conseils pour éviter les pièges

ActualitéSéries Tv

On regarde ou pas ? Mayfair Witches (Paramount+)

À la uneSéries Tv

Après Goldorak, d'autres XperienZ avec d'autres séries ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux