À la uneSéries Tv

« Qui a tué J.R ? » : comment a été résolu le plus grand cliffhanger de la télévision ?

Alors que la série Dallas a 45 ans cette année, retour sur l’un des épisodes les plus importants de la série : celui où J.R s’est fait tiré dessus.

C’était en 1981. CBS diffusait ce soir là le final de la saison 3 de Dallas, baptisé Départs (en VF, A house divided en VO). Cet épisode très important et qui va marquer un tournant dans la série est réalisé par Irving J Moore, un gros réalisateur de télévision qui a beaucoup travaillé notamment sur Les mystères de l’ouest, Huit ça suffit, Dynastie.

La série créée par David Jacobs en 1978 a bouleversé les séries de prime time en y insufflant cette dose de sérialité donc d’histoires à suivre, propre aux séries d’après midi. Parmi les innovations de la série, il y a l’utilisation des cliffhangers de plus en prononcée et qui trouve son point culminant ce vendredi 21 mars. Si ce final est devenu célèbre car quelqu’un tire sur J.R Ewing, la saison ne devait initialement pas se terminer ainsi. La saison devait initialement se terminer deux épisodes plus tôt lorsque l’on découvre que Digger Barnes n’est pas le vrai père de Pamela. Mais CBS a souhaité ajouter 2 épisodes de plus, il a donc fallu repenser totalement la fin de saison et y ajouter un nouveau rebondissement. C’est ainsi que l’idée de tirer sur J.R est arrivée jusqu’au chef d’orchestre de la série, Leonard Katzman. On connaît tous ce final qui monte crescendo pour finir à ce moment où JR, entendant du bruit, quitte son bureau et se fait tiré dessus. Au départ, on devait lui tirer dessus alors qu’il était assis dans son fauteuil. Cette intrigue sera utilisée plus tard dans la série, mais cette fois contre Bobby. Un mois après le final de cette saison, Larry Hagman donne une interview à TV Guide dans laquelle il déclare : “Vu la manière dont JR a traité tout le monde, ça pourrait être n’importe qui. Les auteurs de la série vont décider cet été qui est le coupable.”Le comédien répond aussi aux rumeurs affirmant qu’il serait sur le point de quitter la série : “Il faudrait que je sois fou pour quitter Dallas”.
Larry Hagman n’est pas fou. Mais il va pourtant saisir l’opportunité que lui donne involontairement la série pour mettre son destin dans la balance.

REECOUTEZ EN DESSOUS TOUTE L’HISTOIRE DE CETTE INCROYABLE NEGOCATION

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
À la uneSéries Tv

C’est quoi “Synchro”, la nouveauté de la plateforme TF1+ ?

À la uneFrancePop & Geek

Qui est le premier youtubeur de France ?

À la uneFaits Divers

“Blessures involontaires” : que risque Pierre Palmade ?

ActualitéSéries Tv

On a vu pour vous... Un gentleman à Moscou, conte mélancolique dans la Russie bolchevique

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux