À la uneActualitéFootSport

Le Real Madrid remporte le premier acte

La demi-finale aller de la Ligue des Champions entre le Real Madrid et le Bayern Munich a été remportée un  but à zéro par les espagnols. Retour sur ce superbe match.

On l’attendait avec un impatience. Ce match avait tout d’une finale, mais on était bien en demi-finale. Pour ce match aller, le stade du Santiago Barnabéu était bondé pour accueillir le Real Madrid et le Bayern Munich. Un match cinq étoiles nous attendait donc avec le gratin des joueurs et entraîneurs. Pour le Real Madrid, Ancelotti titularise au final Cristiano Ronaldo, mais laisse sur le banc Gareth Bale, qu’il remplace par l’espagnol Isco. Du côté du Bayern Munich, Pep Guardiola met Lahm au milieu de terrain avec Bastian Schweinsteiger et Toni Kroos. Gotze et Muller sont eux sur le banc.

Le match démarre avec une opposition de style claire et nette. Le Real Madrid ne joue pas en 4-3-3 comme l’UEFA l’annonce, mais en 4-4-2 à plat, avec Di Maria qui occupe le côté gauche, et Isco le côté droit, tandis que Cristiano Rolando et Karim Benzema forment le duo d’attaque. Pour le Bayern, on connaît la formule, les joueurs bougent, combinent, font circuler ballon et ne laissent aucun ballon au Real Madrid. Le premier quart d’heure est totalement pour les bavarois. Le Real Madrid n’arrive pas à ressortir proprement le ballon, et ne dépasse pas le milieu de terrain. Et pourtant. À la 18ème minute, le Real marque avec une contre-attaque rapide. Après une intrusion du Bayern dans la surface espagnole, le Real ressort le ballon rapidement, avec Benzema qui passe à Isco. L’espagnol décale sur Cristiano Ronaldo qui offre une passe délicieuse en profondeur à son compatriote portugais, Fabio Coentrao. L’arrière madrilène centre à ras de terre pour Karim Benzema qui se retrouve seul devant le but. 1-0 pour le Real Madrid.

Benzema

Après ce but on repart sur les mêmes bases. Le Bayern repart comme au début, avec une multitude de passes, le jeu est écarté au maximum, mais les allemands ne parviennent pas à avoir des occasions franches. Le Real attend, sans pour autant jouer en autobus, et joue avec des contres explosifs. Et moins de 10 minutes plus tard, Ronaldo reçoit un ballon pas loin du point de penalty, avec un rebond malicieux, mais n’arrive pas à cadrer son tir. Il faut ensuite attendre la fin de la première mi-temps pour revoir une autre occasion dangereuse, encore une fois pour le Real. Isco envoi un ballon au second poteau à Di Maria qui n’arrive pas à redresser son centre, et envoie son tir au dessus. Les deux équipes repartent ensuite au vestiaire. Le Bayern Munich ont atteint presque 80 % de possession de balle -un chiffre rare dans des grosses rencontres européennes- mais sans inquiéter grandement son adversaire.

Le Bayern Munich pousse, en vain

Le second acte reprend, mai le match se rééquilibre. Le Bayern laisse -volontairement ?- plus la balle aux espagnols. Le Real paraît en forme pour sur cette deuxième mi-temps. Le match reste équilibré, c’est alors le moment où Guardiola fait entrer Javi Martinez à la place de Rafinha, Lahm prend donc le poste d’arrière droit. Le Bayern pousse de plus en plus pour inscrire un but. Le Real subit mais reste calme. Pepe et Sergio Ramos neutralisent les offensives bavaroises. Pep Guardiola, mise tout sur l’attaque et fait rentrer Muller et Gotze. Les allemands tentent maintenant de passer de plus en plus dans l’axe, Muller fait une entrée incisive. Du côté du Real Madrid, le milieu de terrain réalise un travail exceptionnel, avec un Modric éblouissant, alliant récupération, dribbles, et passes lumineuses. Mais à la 85èm minute, les munichois sont à deux doigts d’égaliser. Gotze reprend un ballon dans la surface, contrôle, et frappe, mais Iker Casillas réalise une magnifique parade. Le stade souffle, et chante pour son gardien phare.

Real-Bayern

Le Real tient à sa victoire à domicile sans encaisser de but. Avec technique et une belle défense les espagnols repoussent les attaques bavaroises sans s’arrêter. Mais la formation merengue est toute proche de se faire surprendre dans le temps additionnel. Muller exécute un contrôle orienté à quelques mètres des buts de Casillas, et tente de reprendre le ballon en volée du bout du pied, mais Xabi Alonso chipe le ballon avec autorité au joueur allemand qui s’écroule. Le Bayern réclame un penalty, mais Monsieur Webb ne bronche pas, et heuresement. L’arbitre anglais siffle la fin du match. Guardiola, qui paraissait très agacé au cours de la rencontre, serre la main à Carlo Ancelotti et quitte le terrain. On attend avec impatience le match retour en Allemagne, à l’Allianz Aréna. Le suspense reste entier pour savoir qui atteindra la finale. Le Bayern Munich pour gagner une deuxième fois de suite le Ligue des Champions ? Ou le Real Madrid pour gagner sa decima ?

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
ActualitéBuzzJeux Olympiques Paris 2024

C’est qui Baptiste Moirot, le porteur de la flamme olympique ?

ActualitéEquitationSport

L'équithérapie : guérir grâce aux chevaux

À la uneFranceSport

JO 2024 : comment fonctionne le système “anti-drones” ?

ActualitéFaits Divers

Disparition d’OJ Simpson : c’est quoi cette affaire de meurtre pour laquelle il fut condamné ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux