À la uneActualitéHommesInternationalsociété

Recours à la psychiatrie pour les enfants homosexuels : les propos choquants du Pape François

Ce dimanche, lors d’une conférence tenue dans l’avion reliant l’Irlande à Rome, le Pape François s’est exprimé une nouvelle fois sur la question de l’homosexualité. Mais cette fois-ci, ces propos choquent et scandalisent la communauté LGBT.

Ce n’est pas la première fois que l’Eglise catholique essuie un nouveau scandale. Après les nombreuses affaires de pédophilie qui ont choqué l’opinion publique, une nouvelle déclaration du Pape François déchaîne la chronique. Lors d’une conférence organisée dans l’avion reliant l’Irlande à Rome, le pape François répondait aux questions de journalistes et s’exprimait sur l’homosexualité. Pour le plus grand effroi des associations LGBT, Jorge Mario Bergoglio conseille un recours à la psychiatrie quand des penchants homosexuels apparaissent pendant l’enfance. Il serait ainsi important de tenir compte de l’âge des personnes. Il déclare, selon Le Point « Quand cela se manifeste dès l’enfance, il y a beaucoup de choses à faire par la psychiatrie, pour voir comment sont les choses. C’est autre chose quand cela se manifeste après vingt ans ».

Suite à une question d’une journaliste portant sur les propos qu’il délivrerait à une famille remarquant l’homosexualité de leur progéniture, il répond : « Je leur dirais premièrement de prier, ne pas condamner, dialoguer, comprendre, donner une place au fils ou à la fille ». Cependant, Jorge Bergoglio insiste pour ne jamais « ignorer son fils ou sa fille qui a des tendances homosexuelles » car cela constituerait « un défaut de paternité ou de maternité ».

La réaction immédiate des associations LGBT

Comme le scandale ne vient jamais seul, les différentes associations de lutte contre l’homophobie et l’acceptance de la communauté LGBT révélaient leur profonde déception. La porte-parole de l’Inter-LGBT, Clémence Zamora-Cruz, se confie à l’Agence France-Presse. Elle déclare que ce sont de telles paroles « qui renvoient à l’idée que l’homosexualité est une maladie. Or, s’il y a une maladie, c’est cette homophobie ancrée dans la société qui persécute les personnes LGBT ». SOS Homophobie est aussi catégorique et condamne fermement les propos “graves et irresponsables” du Saint-Père.

Un tel discours est d’autant plus étonnant que le Pape François s’était auparavant illustré pour sa tolérance envers la communauté homosexuelle. Dans le quotidien espagnol El País, Jorge Bergoglio s’était adressé à Juan Carlos, un homme homosexuel. Comme le rapporte France 24, il accueillait l’invididu à bras ouverts : « Juan Carlos, que vous soyez gay importe peu. Dieu vous a fait ainsi et vous aime ainsi. Cela n’a pas d’importance. Le pape vous aime ainsi. Vous devez être heureux de ce que vous êtes ». Sa célbère réplique “Qui suis-je pour juger ?” témoignait d’une grande ouverture sur le sujet. Une avancée qui semble, aujourd’hui, reculer de quelques pas.

A lire aussi : Nouveau catéchisme : La peine de mort condamnée par le pape François

About author

Etudiante en bicursus Droit et Histoire - Sorbonne et Assas
Related posts
À la uneActualitéBrèvesInternational

Anniversaire de la déclaration universelle des droits de l'homme

À la uneActualitéCultureSport

Longines Grand Prix De Paris : tout simplement historique

À la uneActualitéBrèves

Mai 2020 : Une ferme en hauteur en plein Paris ?

À la uneActualitéFrance

Grève: Nombreuses perturbations sur Paris

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux