À la uneInternational

Royaume-Uni : Un missile nucléaire tiré par un sous-marin se dirige par erreur vers les Etats-Unis

Lors de tests nucléaires de l’armée britannique en juillet dernier, un missile non-armé s’est accidentellement dirigé vers les côtes américaines au lieu de s’enfoncer dans l’Atlantique en direction de l’Afrique.

Une affaire qui tombe mal pour Theresa May.  Alors que la Première ministre britannique doit rencontrer pour la première fois le nouveau président américain ce vendredi, l’hebdomadaire britannique le « Sunday Times » l’accuse d’avoir caché l’incident. En juin dernier, le sous-marin britannique HMS Vengeance effectuait un tir d’essai non-armé au large de la Floride. Mais suite à un dysfonctionnement, le missile dévie et se dirige vers les côtes américaines. Il s’est alors autodétruit conformément aux règles de sécurité. « Un échec désastreux » commente le haut responsable de la Royal Navy à l’hebdomadaire britannique.

Theresa May accusée d’avoir dissimulé l’incident

Si Theresa May n’était pas en fonction au moment des faits, elle aurait été mise au courant en arrivant au 10 Downing Street. Elle a également voté en faveur du renouvellement de l’arsenal nucléaire des sous-mains en juillet dernier. La Première ministre aurait-elle dissimulé cet incident ? Elle n’a en tout cas pas démenti. Interrogée dimanche sur la BBC, elle a refusé à quatre reprises de répondre cette question. Sa porte-parole a cependant révélé le lendemain qu’elle avait bien été mise au courant de l’incident lorsqu’elle avait pris ses fonctions, le 13 juillet dernier.

Des nouveaux tests réalisés « avec succès »

Le ministre de la défense britannique Michael Fallon s’est lui aussi exprimé en urgence lundi dans l’après-midi. Il a affirmé que le sous-marin en question avait été modernisé, et testé « avec succès ». « La capacité et l’efficacité de la dissuasion nucléaire indépendante du Royaume-Uni ne sont pas mises en doute » a voulu rassurer le ministre de la défense.

Depuis les années 2000, ces missiles n’ont été testés que 5 fois par les sous-marins britanniques. Chaque essai de ce genre coûterait selon le Times 19,8 millions d’euros (17 millions de livres).

Related posts
À la uneMédias

The Voice : où en sont nos favoris après cette 2ème soirée des Battles ?

À la uneMédias

The Voice : est-ce que Vernis Rouge faisait déjà le buzz quand elle a été éliminée ?

À la uneFranceSport

JO 2024 : comment fonctionne le système “anti-drones” ?

À la uneSéries Tv

Mallaury Nataf : "J'ai passé 6 ans dans la rue" (Le miel et les abeilles)

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux