À la uneActualitéCôte d’AzurFrancePolitiqueRégions

Sarkozy lance les départementales à Marseille

Après avoir rencontré les élus locaux à Salon-de-Provence, Nicolas Sarkozy était en meeting au Parc Chanot à Marseille. 1500 personnes étaient présentes pour entendre le discours du président de l’UMP venu soutenir les candidats locaux aux élections départementales.

« Nicolas, Nicolas, Nicolas ! »

L’ambiance laisse penser à la campagne de 2012. Les jeunes UMP, venus en force, scandent des « Sarkozy » à tue-tête et agitent des drapeaux français.

Et l’objectif com’ est réussi : Lancer la campagne des élections départementales dans les Bouches-du-Rhône dans un esprit d’unité.

Après avoir pris un bain de foule improvisé à Salon-de-Provence, Nicolas Sarkozy a tenu son premier meeting à Marseille depuis son élection à la tête de l’UMP. Passage obligatoire dans un département où le FN monte.

Giovanni Schipani, élu UMP d’Aubagne expliquait à ce sujet attendre que N. Sarkozy « Rassemble et fédère sa famille politique pour gagner les élections départementales ».

2017 dans toutes les têtes

Les soutiens sont réciproques. Les élus locaux ont tous dans l’esprit l’élection présidentielle qui approche et n’hésitent pas l’exprimer clairement à l’instar de Bruno Gilles qui promet « la victoire de Nicolas Sarkozy en 2017. Et Jean-Claude Gaudin, dans un accent très prononcé, d’expliquer que « le gouvernement est incapable » et responsable de « l’élection d’un candidat FN à Marseille ».

Objectif « Présidence du Conseil Général »

Le sénateur-maire Bruno Gilles ne cache pas son ambition pour Martine Vassal « La prochaine présidente du conseil général ». L’UMP est décidée à faire des Bouches-du-Rhone un exemple pour les élections départementales : « la première présidence de droite au conseil général ».

Et Martine Vassal de le lui rendre la pareille en remerciant de « lui avoir mis le pied à l’étrier » et de lui avoir apporté «  sa science des combats électoraux ».

Sûre d’elle, M. Vassal explique être « déterminée à mettre fin à 33 ans de socialisme dans notre département ».

Si le PS est attaqué, le FN n’est pas en reste non plus. Et l’élue d’expliquer que «voter FN, c’est voter flop national ».

« Moi qui ait été si souvent candidat »

Nicolas Sarkozy a bien compris que la réalisation de son ambition pour 2017 passerait par les élections intermédiaires, en l’occurence les départementales.

Alors, le président de l’UMP a, lui aussi, soutenu la candidature de Martine Vassal pour conduire le département et veut s’afficher en rassembleur : « Nous n’avons pas le droit de mentir aux électeurs ».

« Quand le chômage baissera, c’est que vous serez parti M. Hollande ».

Si le meeting était censé être centré sur les départementales, le discours portera très vite sur des enjeux nationaux : crise, chômage, impôts… Le président de l’UMP tape sur le gouvernement, le FN et « en a pour chacun ».

Il teste aujourd’hui ses arguments de demain sur la sécurité, l’emploi, la justice et l’éducation.

« Mérite, travail, effort » Nicolas Sarkozy ne manquera donc pas de poser sa tryptique.

Les argumentaires sont donc rodés et prêts pour 2017 : la campagne présidentielle a commencé.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
ActualitéSéries Tv

On a vu pour vous ... Shardlake, détective de l'ombre

À la uneInternationalPolitique

Qui était Ebrahim Raïssi, le Président iranien décédé dans un crash d'avion ?

À la uneMédias

The Voice : qui sont les candidats qualifiés pour la finale ?

ActualitéFootSport

Milan AC et l’Inter Milan : une rivalité historique 

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux