À la uneEconomieFrance

Sommet de l’inclusion économique : qu’est-ce que c’est ?

Le 28 novembre s’est tenu le Sommet de l’inclusion économique à Paris au Ministère de l’Economie et des Finances. Un événement qui met au centre l’inclusion dans le milieu du travail.

Le Sommet de l’inclusion économique, organisé par Mozaïk Fondation, a eu lieu ce mardi au Ministère de l’Economie et des Finances à Paris. La Fondation Mozaïk est la première à agir contre les discriminations à l’emploi et pour l’accès à l’entreprenariat. Au programme : des conférences, des rencontres entre les talents et les entreprises et des Awards de l’inclusion économique.

« Redonner l’espérance, bâtir la confiance, réussir le changement »

Dans une société où les inégalités dans l’emploi sont encore trop présentes, il apparaît nécessaire d’inverser les tendances. En effet, en avril 2023, selon un rapport annuel du Défenseur des droits, le taux de chômage est de 12% pour les descendants d’immigrés diplômés du supérieur, contre 5% pour la population générale. On estime également le taux d’emploi des 18-24 ans dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville à 20% de moins qu’ailleurs, selon le rapport annuel sur l’état de la France, Cese, publié en octobre 2023.

« Sans le « travailler ensemble », le « vivre ensemble » est une chimère », explique Saïd Hammouche, président de la Fondation Mozaïk. Le monde de l’entreprise commence alors à se rendre compte des enjeux de l’inclusion économique. Selon le baromètre Cegos de mars 2022, 82% des DRH et responsables RH veulent former spécifiquement les managers à l’inclusion et à la diversité. Pour 33% des salariés, une équipe dirigeante qui porte les valeurs d’inclusion au plus haut de l’entreprise permettrait de faire progresser la diversité, selon le baromètre Cegos de 2022. Pour Saïd Hammouche, il faut « Redonner l’espérance, bâtir la confiance, réussir le changement ».

Un objectif clair

Le genre, la couleur de peau, l’origine ethnique, la classe sociale et l’âge sont toujours des facteurs discriminatoires. Là est le combat de la Fondation Mozaïk. Pour cette journée, 50 entreprises partenaires ont répondu à l’appel. L’objectif de la fondation est clair : organiser la rencontre de recruteurs et candidats des territoires moins privilégiés. Pour se faire, 700 talents ont pu rencontrer des CEO d’entreprises. Les échanges ont pu se faire autour de tables rondes avec les responsables d’entreprises. L’occasion pour CEO et candidats d’échanger sur les métiers et opportunités proposés dans l’entreprise. Ce Sommet confirme bien qu’il y a une réelle volonté de changer le monde du travail. Pour 70% des répondants à l’enquête de Parlons égalité des chances, en novembre 2022, les entreprises jouent un rôle prépondérant face aux discriminations, mais doivent aller plus loin.

Je suis plus que convaincue que les choses avancent de façon très positive, je suis très optimiste, il y a une vraie prise de conscience.

Chiara Corazza, représentante de la France G20 EMPOWER, Membre du G7 Gender Equality Advisory Council lors de la conférence sur l’égalité Hommes/Femmes, tremplin pour la diversité socioculturelle.

De nombreuses associations tel que Alter Actions, Le Choix de l’Ecole et Viens Voir Mon Taf étaient présentes. Véritable acteurs de l’emploi, elles étaient au coeur du Sommet de l’inclusion économique. Ces associations sont également essentielles dans la lutte pour l’égalité des chances.

De gauche à droite : Laëticia Niaudeau, Aurélie Robineau-Israël, Nicolas Cotelle, Elizabeth Tchoungui, Olivier Oger, Edwige Chevrillon et Chiara Corazza lors de la conférence sur l’égalité Hommes/Femmes au Sommet de l’inclusion économique, mardi 28 novembre / Crédit photo : Manon Bastien

Pour clôturer l’événement, les Awards de l’inclusion économique By Fondation Mozaïk se sont tenu à 17h. Ces Awards s’ouvraient à toutes les organisations, entreprises, institutions et organismes publics, associations. Et cela, peu importe la taille (grands groupes, PME/ETI, startups etc.), le secteur d’activités et le statut (public ou privé.) Ce sont plus de 300 projets qui ont été déposés. 30 d’entre eux ont été sélectionnés et 12 personnalités ont été présélectionnées sur leur engagement en faveur de l’inclusion économique et pour l’accès à l’emploi et à l’entrepreneuriat. Sur toute la journée, l’événement a accueilli plus de 5000 participants.

À lire aussi : Conférence au Stade Roland-Garros : Les Clés de l’Emploi du Futur

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

Ici tout commence : dans quelle série a-t-on vu Julie Dray ?

À la uneFrance

Pourquoi une polémique autour d'un chien dans un train ?

À la uneSéries Tv

Parlement : est-ce qu'on sait si une saison 4 est prévue ?

À la uneMédias

C'est quoi ces attaques contre Christophe Dechavanne ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux