À la uneActualitéFrancePolitiqueSanté

Suppression du Pass contraception : un cadeau de Valérie Pécresse à Sens commun ?

Les socialistes d’Ile de France accusent la présidente de la région Valérie Pécresse d’avoir supprimé le Pass Contraception pour récompenser le groupe Sens commun de l’avoir soutenue durant les précédentes élections régionales.

Valérie Pécresse dans la tourmente. La nouvelle présidente LR de la région Ile-de-France a annoncé, lors de la séance plénière du conseil régional du 7 avril, la suppression du Pass contraception. Ce dispositif, financé par la région, permettait aux lycéens d’avoir accès à une contraception anonyme et gratuite.

Le groupe socialiste au Conseil régional d’Ile de France a réagi à la suppression du dispositif ce 15 avril par un communiqué. Cette suppression aurait été pour Pécresse une manière de renvoyer l’ascenseur au groupe Sens commun (mouvement anti-mariage gay lié au parti de Nicolas Sarkozy). Ce groupe a en effet rejoint sa liste lors des dernières élections régionales.

Le logo du groupe Sens commun

Le logo du groupe Sens commun

Communiqué du groupe socialiste au Conseil régional d’Ile de France : « Cette suppression permet surtout à Valérie Pécresse et sa majorité de récompenser insidieusement les membres du mouvement d’extrême droite ‘Sens Commun’ ayant rejoint sa liste aux dernières élections régionales. »

Le rôle de Sens commun lors des dernières régionales

Caroline Carmantrand, maire adjointe d’Asnières (92) et aussi membre de Sens commun et co-fondatrice des « mères veilleuses » (collectif réclamant la suppression de la loi Taubira), figurait sur la liste de Pécresse. Aujourd’hui, Carmantrand est nommée présidente de la commission en charge de la famille et de l’action sociale au Conseil régional d’Ile de France.

Caroline Carmantrand, maire adjointe d’Asnières (92) et aussi membre de Sens commun et co-fondatrice des « mères veilleuses ».

Caroline Carmantrand, maire adjointe d’Asnières (92) et aussi membre de Sens commun et co-fondatrice des « mères veilleuses ». Source : sanscompromisfeministeprogressiste.wordpres

Le mouvement Manif pour tous a aussi joué un rôle durant cette campagne en invitant de nombreux candidats de droite (mais pas que) à s’exprimer lors de réunions publiques. Lors de l’une d’elles, Marion-Maréchal Le Pen, candidate FN en PACA, avait notamment promis de sucrer les subventions au planning familial. Durant sa campagne, Pécresse avait aussi menacé de supprimer les subventions à certaines associations politisées, notamment l’Inter-LGBT.

Un article de Marianne datant du 13 avril avait dévoilé que la ligne budgétaire récemment supprimée par Pécresse s’élèverait à 20 000 euros. L’élue se justifie en disant que le dispositif n’était pas assez efficace en Île-de-France. Pécresse a déclaré ce 15 avril pour le journal Le Monde :

« Pour 500 lycées publics, ça fait 40 euros par lycée, soit 4 centimes par lycéen. […] Ces 20.000 euros étaient inscrits au budget mais pas dépensés [par la précédente majorité socialiste, ndlr]. Il y a un double langage : celui qu’on tient dans les hémicycles et dans les médias […] et il y a la réalité des discours et des actions. »

Laurent Wauquiez veut faire de même en Rhône-Alpes-Avergne

En tout cas, la région n’a pas traîné à effacer toutes traces de ce Pass contraception. Sur le site internet du Conseil régional, la page concernant le dispositif a déjà disparu.

Pass contraception supprimé

Laurent Wauquiez, nouveau président LR de la région Rhône-Alpes-Auvergne, songerait lui aussi à supprimer le pass dans sa région.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneCinémaSport

Cinéma, sport : que verra-t-on sur la nouvelle plateforme "Max" ?

ActualitéCultureSéries Tv

5 conseils pour déguster au maximum un bon vin

À la uneSéries Tv

"Merteuil" : la plateforme MAX adapte Les liaisons dangeureuses

ActualitéCinéma

Quels sont les 10 plus gros succès du cinéma français au box-office?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux