International

“En tant que député des français établis hors de France, on agit comme législateur mais il y a aussi un travail d’incitation et de coopération”

INTERVIEW DE DAVID SANCHEZ DAVID

Candidat Nouvelle Donne pour la 1re circonscription des Français établis hors de France

De plus en plus diverse, de plus en plus jeune, la communauté française est devenue une véritable diaspora économique, faite de talents, d’espoirs et de relais d’influence pour la France. Quel rôle votre circonscription pourrait-elle jouer comme plateforme d’innovation dans ce domaine ?

L’Amérique du Nord joue déjà un rôle important dans les échanges commerciaux, éducatifs et d’innovation entre la France et le Monde. Je soutiendrai les initiatives  existantes qui tentent de renforcer les liens entre la France et l’Amérique du Nord, comme les initiatives de la French Tech et du programme Impact de Business France. Je travaillerai pour que les échanges soient faits dans les deux sens de manière coordonnée. Dans un domaine plus politique j’ai participé aux activités de l’OFQJ lors de la semaine de l’action contre le racisme à Montréal, je sais l’importance d’échanger et tisser des liens des deux côtés de l’Atlantique. C’est une opportunité pour s’enrichir mutuellement et accélérer le développement de nos projets mutuels dans un cadre de construction de ponts et non pas de barrières.

 

Quelles grandes transformations souhaiteriez-vous soutenir ou accompagner dans la vie civique, sociale ou politique française ?

Je tiens particulièrement à la réforme de la démocratie. La représentativité, dont le droit de vote est une pièce centrale, doit être renforcée. En l’absence d’une vraie représentativité, c’est l’essence même de la raison d’être de l’Etat qui risque de disparaître. Pour garantir que les réformes respectent la volonté des électeurs qui sont les premiers intéressés à ce que l’Etat défende leurs intérêts, nous présentons un ensemble de propositions pour garantir une meilleure représentativité des Français. Elles vont de la reconnaissance du pouvoir du vote blanc d’invalider une élection à la mise en place des règles assurant une transparence dans les activités de lobbying, comme c’est le cas au Canada ou aux Etats Unis.

Plus lié à l’innovation je souhaite travailler sur la question de la neutralité du réseau car c’est une question essentielle dans l’innovation afin de garantir la liberté d’entreprendre et la liberté d’information.

 

Quelles propositions souhaiteriez-vous développer pour jouer un rôle de passeur de pont entre l’énergie des jeunes créateurs et start-upers français implantés dans votre circonscription et les centres décisionnels à Paris ?

En tant que député des français établis hors de France on agit comme législateur mais il y a aussi un travail d’incitation et de coopération avec les instances de l’administration. Je pense immédiatement après mon élection à la concertation avec les principaux acteurs du développement des start-up en France (BPI, Business France, etc.). Avec eux je souhaiterais mettre en place des initiatives différentes. Pour commencer, Montréal ait partie des villes innovantes, et sa participation au programme Impact me semble évidente. Ensuite il y a la question de la coopération entre les instances de développement des start-up, car je trouve que les programmes aujourd’hui vont dans un seul sens, plutôt que d’exploiter le potentiel sur l’échange d’informations et le tissage de liens solides. Nous pourrons nous inspirer des modèles comme celui de l’OFQJ.

e-mail de contact: [email protected]
About author

Europe, Middle East, Mena, East Asia
Related posts
À la uneActualitéInternational

La Marque Uncle Ben's change de nom et de logo après Black Lives Matter

À la uneActualitéBasketInternationalSport

Zoom sur la phase finale des playoffs NBA

À la uneActualitéCinémaCultureInternationalPop & GeekSéries Tv

Qui est Zendaya, plus jeune lauréate de l'Emmy Award de la meilleure actrice ?

À la uneActualitéInternational

Qui était Ruth Bader Ginsburg ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux