Déjà sacrée la semaine dernière à Wuhan, Caroline Garcia a remporté le tournoi de Pékin face à Simona Halep ce dimanche. Désormais assurée d’intégrer le top 10 du classement WTA, la joueuse tricolore s’adjuge une fin de saison renversante en Chine.

Du « pire moment de ma carrière » à la consécration

Janvier 2017. Caroline Garcia crée la polémique en annonçant sa volonté de faire du simple une « priorité », dans l’objectif de « passer un cap du point de vue individuel ». Une déclaration mal accueillie de la part de la Fédération française de tennis, qui la convoque face à l’Espagne malgré sa blessure au dos en barrage de la Fed Cup en avril dernier. Entre conflit médiatique et échanges tendus sur les réseaux sociaux avec ses coéquipières, Caroline Garcia traverse alors « le pire moment de [sa] carrière », selon un entretien accordé à L’Equipe.

Diminuée par des douleurs au dos, Garcia ne parvient à enchaîner deux victoires consécutives, synonyme de sorties précoces lors des tournois de Taiwan, Doha, Dubaï et Kuala Lumpur. Demi-finaliste du tournoi de Monterrey, celle-ci subi un revers dès le premier tour à Miami et Madrid, puis ne remporte qu’un match à Rome.

C’est sur la terre battue de Roland-Garros que Caroline Garcia sonne une première fois la révolte. Quart-de-finaliste en juin dernier suite à une rencontre fermement remportée face à sa rivale, Alizée Cornet (6-2, 6-4), la joueuse francilienne atteint les huitièmes de finale à Wimbledon.

Une quinzaine chinoise historique

En octobre, la quinzaine chinoise marque un tournant dans la carrière de Caroline Garcia. Suite à un premier titre à Wuhan après avoir renversé Angelique Kerber (12e) et Dominika Cibulkova (10e), la Française a ensuite éliminé Elina Svitolina et Simona Halep à Pékin. Malgré une blessure à la cuisse, la joueuse tricolore a su concilier agressivité et mental afin de venir à bout de la troisième joueuse mondiale au terme de 3 h 30 de lutte. Puis de tenir le cap en finale face à la numéro un mondial, en deux sets (6-4, 7-6). Une performance inédite.

Un rythme ascendant impressionnant de onze victoires d’affilée qui permet à Caroline Garcia d’ajouter un cinquième et sixième titre à son palmarès. Et d’accéder à la neuvième place du classement WTA, elle qui n’avait jamais atteint la quinzième position avant son escale en Chine. C’est désormais la huitième joueuse française à rejoindre le Top 10 de ce classement depuis sa création en 1975 derrière Amélie Mauresmo, Mary Pierce, Nathalie Tauziat, Marion Bartoli, Julie Halard, Sandrine Testud et Françoise Dürr.

Marius Bocquet