À la uneActualitéFrance

Terroristes de Saint-Denis : projets d’attaques à Roissy et la Défense

Assaut Saint-Denis terroristes Roissy et Quatre temps

France 2 a révélé hier que les terroristes visés par l’assaut du Raid à Saint-Denis projetaient d’attaquer l’aéroport Roissy Charles de Gaulle et le centre commercial des Quatre temps à la Défense. Le ministère de l’Intérieur a cependant démenti l’information.

Le groupe France 2 s’est appuyé sur des sources policières pour révéler l’information mercredi 18 novembre. Selon ces sources, le groupe terroriste visé par l’assaut du Raid à Saint-Denis se préparait à commettre des attentats à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle et au centre commercial des Quatre temps à la Défense.

“Tout laisse à penser que le commando pouvait passer à l’acte”, a déclaré François Molins, procureur de Paris. Il s’agirait alors d’une 4ème équipe de terroristes, en plus des 3 autres qui ont commis les attentats du 13 novembre. L’assaut mené à Saint-Denis mercredi par les forces de police visait Abdelhamid Abaaoud, djihadiste belge, cerveau présumé des attentats.

Au moins deux terroristes ont été tués, dont une femme qui a actionné son gilet explosif. Le deuxième individu a été retrouvé le corps criblé de balles. Mais on ne sait pas si Abaaoud a été tué durant l’assaut tant l’opération a été un carnage. Des vérifications sont en cours pour déterminer si le djihadiste belge se trouvait dans l’appartement.

Mais l’intérieur a démenti l’information

Cependant, une source place Beauvau, interrogée par 20 minutes, a démenti le fait que les terroristes de Saint-Denis visés par l’assaut projetaient d’attaquer Roissy et les Quatre temps. Le parquet de Paris n’a, lui non plus, confirmé ce projet d’attentat. L’assaut visait donc seulement Abdelhamid Abaaoud.

Grâce à la “téléphonie”, à la “surveillance” et aux “témoignages”, les policiers disposaient d’éléments pouvant laisser croire qu’Abaaoud était “susceptible de se trouver dans un appartement”, selon procureur de Paris.

Trois personnes ont été interpellées et gardées à vue puis deux autres  interpellées “alors qu’elles étaient en train de se cacher dans les gravats”, a précisé le procureur. Trois personnes ont été arrêtées à proximité sur la voie publique et placées en garde à vue. Il s’agit d’un homme qui a expliqué à l’AFP avoir hébergé deux personnes “qui venaient de Belgique”, à la demande d’un ami, et d’une de ses connaissances.

Related posts
À la uneActualitéE-Sport

Worlds de League of Legends, l'équipe européenne G2 Esports humiliée à domicile

À la uneActualitéCultureMusique

Les NRJ Music Awards, cherchent une nouvelle énergie !

À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous... Preacher, un prédicateur pas très catholique

À la uneSéries Tv

L'art du crime : une saison 4 officialisée

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux