À la uneSéries Tv

Tournage – Les Grands saison 2 : de grands enfants à petits adultes ?

Alors que la saison 1 est en train de se terminer sur OCS, Le tournage de Les Grands saison 2 est presque terminé. Nous avons pu nous y rendre.

Les Grands saison 2 ce sera quoi ? Après être devenu Les Grands du collège, nos 5 héros, désormais 6, arrivent au lycée où tout est presque à recommencer à zéro. Nouveaux amis, nouvel entourage, leur groupe résistera-t-il à cette “nouvelle aventure” ?

Fort d’une saison 1 qui a suscité un enthousiasme incroyable, une presse assez unanime et de nombreuses récompenses lors du Festival de la Fiction TV de la Rochelle, Les Grands sont repartis au boulot et une saison 2 est mise en boîte actuellement (avec une belle surprise durant cette saison), toujours à Tours, où nous avons pris beaucoup de plaisir à tous les retrouver, changés pour certains à l’image de leur personnage. Mais avec toujours la même envie de bien faire, de “mieux faire” même, toujours sous la direction de l’excellent Vianney Lebasque qui avait signé la saison 1.

les-grands-saison-2-cast

A écouter aussi : Les Grands dans La loi des séries

Toujours tourné dans la région de Tours, Les Grands saison 2 voit donc plus “grand”, plus “fort”, avec plus de décors (le toit est remplacé par un food truck par exemple) et les comédiens évoluent moins en huit clos qu’en saison 1. Avec le passage des élèves au lycée, cette nouvelle saison est aussi une manière pour les personnages d’évoluer.

Kenza (Romane Lucas) : “Mon personnage prend de l’ampleur et a ses propres intrigues. De second rôle, Kenza rejoint les personnages principaux de la série. Le rôle devient très fort, elle va en prendre plein la figure, c’est très intéressant à jouer. Kenza décide de profiter de son arrivée au lycée pour s’affirmer un peu plus qu’au collège. En revanche, elle n’est toujours pas intégré à la bande mais un rapprochement innatendu avec un personnage va se faire et c’est de cette manière que son histoire à elle va commencer.”

Avril (Pauline Serieys) : “Tous les personnages ont été relookés pour mieux correspondre à leur évolution en saison 2. Avril s’est par exemple, dans le look, plus rapprochée de celui de MJ, elle est plus rock et plus libérée. Elle a aussi beaucoup mûri depuis la saison 1 mais une rencontre promordiale va déterminer son évolution sur la saison. Ce qui est certains c’est que ce sera un début de seconde compliqué pour Avril.”

MJ (Adèle Wismes) : “Le but de MJ en saison 2, à son retour au lycée, c’est de maintenir l’unité de son groupe d’amis qui pourrait avoir tendance à exploser avec l’arrivée en seconde. Elle va aussi tenter de régler les problèmes de ses amis. De rebelle, MJ passe à “rassembleuse”. Elle a aussi changé dans sa couleur de cheveux ce qui correspond bien à cette période de l’adolescence où l’on évolue très vite. Ce qui n’a en revanche pas changé, c’est que MJ n’est toujours pas devenue sage.”

Boogie (Grégoire Montana) : “La saison 2 commence pour Boogie par une histoire d’amour qu’il doit tout faire pour maintenir. Ceux qui auront vu la saison 1 auront une indication de la nature de cette histoire. Il est très engagé, très investi, très amoureux.”

Hugo (Théophile Baquet) : “Les intrigues deviennent globalement plus dures pour tous les personnages cette saison. On essaye tous en arrivant au lycée d’effacer un peu ce qu’on a fait et ce qu’on était au collège. Notamment les charmants surnoms que l’on pouvait traîner.
Concernant Hugo, la discorde avec ses amis tient précisément au fait qu’il va changer de groupe d’amis
. “

Ilyès (Sami Outalbali) : “En arrivant au lycée, Ilyès s’assume, assume qui il est et assume son homosexualité. Et même s’il y a encore des personnes à qui il doit l’annoncer, il est beaucoup plus libéré. Cela passe par ses vêtements, sa coupe de cheveux. On sent qu’il a passé un cap.”

Si le lycée est propice aux changements des personnages, la complicité des acteurs n’a elle pas bougé. Mieux elle semble s’être renforcée avec le succès de la série. Pour de jeunes comédiens, faire une série qui plaît et qui génère des retours positifs gonfle le moral pour attaquer le tournage d’une saison 2, “écrite avant la Rochelle et avant tous ces retours très positifs ce qui nous a permis de garder une certaines fraîcheur quant à l’évolution de la série dans cette saison“, confie Elsa Rodde, co-productrice de la série.

Mais notre venue sur le tournage de cette saison nouvelle nous a fait constater que si il y a une vraie volonté de conserver ce qui fait le sel de la série, il y a aussi une vraie volonté de ne se reposer et de proposer de nouvelles choses, comme on en parle avec Vianney Lebasque, réalisateur de la série : “La grammaire de la série sera toujours la même car elle nous permet de nous adapter à un temps de tournage. L’importance de la musique et de l’onirisme restent mais il y a une vraie volonté de ne pas refaire la même chose non plus. On a donc essayer d’apporter de nouvelles idées de mises en scène sur cette saison. Visuellement, la série sera différente car les décors, les looks ont changé et la météo n’est plus la même non plus. Tout va dans le même sens, vers du plus dur, plus froid.”

A lire aussi : notre portrait d’Adèle Wismes aka MJ

Changement de décors, changement d’univers pour les “grands”, cette saison 2 voit s’ouvrir devant nos héros un monde inconnu et de nouvelles possibilités narratives comme on l’évoque toujours avec Vianney Lebasque : “Ils étaient devenus les grands du collège, ils sont à présent les petits du lycée et vont devoir affronter un univers beaucoup plus hostile avec des problématiques bien plus adultes. C’est un peu l’année qui symbolise pour eux la fin d’une certaine innocence, le tout toujours dans la joie et la bonne humeur.” Elsa Rodde, co-productrice de la série d’ajouter : “Ce que j’ai trouvé très intéressant dans l’écriture de cette saison 2 c’est tout ce moment de la vie d’un ado qui me parle beaucoup où tu as l’impression de tout savoir sur tout, où d’un coup tu es libre et où tu te prends pour un grand et où tu penses que tu vas pouvoir gérer des situations qui t’échappent complètement. Ils arrivent en saison 2 avec leurs certitudes et vont être confrontés à des choses beaucoup plus grosses qu’eux. Tu as l’impression d’être un adulte alors que tu en es tellement loin.”

Dernier gros changement en saison 2, la série devient encore plus feuilletonnante et chaque personnage vit des choses très fortes, un peu à l’image de la narration bien plus dense de la fin de la saison 1 : “Ils ont une évolution à la fois bien plus surprenante et plus dramatique. La narration est plus riche, plus nourrie. L’oisiveté que l’on pouvait retrouver en saison 1 disparaît de plus en plus“, nous confie Vianney Lebasque. “Nous voulions traiter cette thématique de l’entrée au lycée car on pense que c’est une année charnière. On les sort du cocon du collège pour les emmener dans un monde très différent.”

Bonne nouvelle pour les amoureux comme nous de la bande son de la série Les Grands, la musique aura non seulement toujours la même place mais sera même encore plus importante : “La musique sera toujours présente dans la narration mais en plus cette année, des personnages feront de la musique, il y aura un prof de musique (un comédien incroyable ndlr) et elle fera partie des intrigues.”
En revanche, l’onirisme sera toujours là mais moins présent car “ce qui leur arrive dans leur vie laisse un peu moins de place à la douceur et l’onirisme ne mettra pas en évidence les mêmes sentiments qu’en saison 1“.

Cinq mois et demi de montage – post-production pour ces 10 nouveaux épisodes et une saison 2 que l’on attend avec une certaine impatience pour la rentrée 2017…Que c’est loin !!!

Crédits : Alexandre Letren

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
À la uneActualitéFaits Divers

Nantes : le CHU condamné après le suicide d’une adolescente

À la uneActualitéInternational

Robert Downey Jr. en deuil après la mort de son assistant

La Loi des SériesSéries TvThe Générique TV Show

The Générique TV - Show : Olivier Constantin (Cobra) | La loi des séries #487

À la uneActualité

Musée Grévin : une statue à l’effigie de Joe Biden fait son entrée

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux