À la uneActualitéInsolite

Un trésor dans le Mont-Blanc

Un jeune alpiniste savoyard a découvert une centaine de pierres précieuses dans le massif du Mont-Blanc.
Évalué entre 130 000 et 246 000 euros, le trésor est composé d’émeraudes, de saphirs et de rubis. L’alpiniste évoluait sur le glacier des Bossons lorsqu’il a découvert une boîte métallique sur le glacier. C’est là qu’il découvre les pierres précieuses, dans des petits sachets qui portaient la mention « made in India ». Honnête, l’homme a amené sa trouvaille à la gendarmerie d’Albertville, comprenant que le trésor appartenait à quelqu’un qui est mort sur le glacier.
Les autorités françaises devraient désormais prendre contact avec les autorités indiennes afin de retrouver le propriétaire ou ses héritiers. « Si on ne retrouve pas le propriétaire, un article de loi prévoit que ça pourrait revenir au jeune alpiniste », a expliqué le commandant de la compagnie de gendarmerie d’Albertville.

Crash d’avions sur le massif

Le Malabar Princass, un avion d’Air India, s’est écrasé sur le mont Blanc le 3 novembre 1950, faisant 58 morts. Le 24 janvier 1966, le Kangchenjunga, de la même compagnie s’était également écrasé au même endroit. Sur les 117 passagers, personne n’a survécu.
Depuis ces deux catastrophes aériennes, des alpinistes découvrent régulièrement des morceaux de carlingue, des valises ou même de restes humains. En 1975, le train d’atterrissage du Malabar Princess a été découvert par Christian Mollier lors d’une course en montagne. En août 2012, des alpinistes de Chamonix avaient découvert une valise diplomatique indienne contenant des coupures de journaux.

Crédit photo : Philippe Desmazes AFP

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneCultureSociété

Metoo : et maintenant au tour d'Edouard Baer ?

À la uneSéries Tv

Est-ce que Candice Renoir va revenir sur France 2 ?

À la uneMédias

Quel est ce changement majeur dans la prochaine saison de Fort Boyard ?

À la uneMédiasPolitique

C'est quoi le projet de fusion entre France Télévisions et Radio France ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux