France 2 a enregistré de nouveaux records d’audience dans l’après-midi du 4 octobre. Avec ses nombreux programmes qui réunissent fidèles et nouveaux spectateurs, les scores d’audience ont renversé plusieurs records jusqu’à présent établis.

Jeudi 4 octobre, France 2 enregistrait plusieurs records d’audience. De 13h55 au début de la soirée, les programmes furent particulièrement appréciés du public et bouleversèrent les scores jusqu’à présent établis pour la 2. Retour sur des audiences très encourageantes pour les émissions de la chaîne.

Faustine Bollaert est la première à ouvrir le bal, à 13h55 avec « Ça commence aujourd’hui », l’émission de témoignages. Ce jour-là, le sujet concernait les animaux qui ont bouleversé la vie de leurs maîtres. Le chien est le meilleur ami de l’Homme… mais aussi de la production. Ce n’est pas moins de 870.000 spectateurs, enregistrés par Médiamétrie, soit 12,5% du public de 4 ans et plus qui étaient devant leurs écrans. Avec un tel score, le programme de Faustine Bollaert établit un nouveau record en PDA. Mais l’après-midi ne fait que commencer, et les records vont s’enchaîner.

S’ensuit le « Je t’aime etc » de Daphné Bürki qui occupait la chaîne de 15h05 à 16h05. 1 heure pour rassembler 557.000 personnes, 9,9% du public de 4 ans et plus. Encore une fois, France 2 met la barre haute et réalise un nouveau record en PDA pour le programme.

Avec « Affaire conclue », l’émission de Sophie Davant, France 2 fait aussi carton plein. 939.000 spectateurs, soit 17,2% de PDA : un nouveau record historique. Bien que le second épisode du programme n’ait pas fédéré autant de personnes que son précédent, il devient leader avec 1,22 million de téléspectateurs.

Olivier Minne et Sidonie Bonnec dans « Tout le monde a son mot à dire » ont réuni à 18h, 888.000 téléspectateurs soit 9,5% de PDA. Une fin d’après-midi également très encourageante pour clôturer plusieurs heures de grande audience.

Bref, l’audience était au beau fixe. En sera-t-il ainsi pour le reste de la saison ?

A lire aussi : La mémoire de Charles Aznavour envahit les programmes audiovisuels