À la uneActualitéInternational

Une “autoroute pour vélos” à Londres.

Boris Johnson, le maire conservateur de Londres a annoncé que 35 kilomètres de pistes cyclables allaient équiper la capitale anglaise. 

Cette “super-autoroute de vélos” sera divisée en deux tronçons.  Le premier fera 30 kilomètres et reliera l’est à l’ouest de Londres. Il sera possible de traverser en vélo la capitale en passant notamment devant la tour de Londres, Hyde Park et Westminster. L’autre piste reliera le nord au sud sur cinq kilomètres.

Les travaux devraient commencer dès le mois prochain (en mars) pour s’achever en 2016. Une mesure pour un coût de 217 millions d’euros (soit 161 millions de Livres) offrant aux cyclistes des voies sécurisées de quatre mètres de large et dans les deux sens. Pour Ben Bogdanowicz, un des responsables d London Cycling Campaign, une association militant pour le développement du vélo à Londres, cette construction représente un “vrai changement pour le centre-ville“.

Le correspondant à Londres pour Le Monde, Eric Albert, explique, dans son article pour les abonnés (lien au bas de l’article), qu’à Londres, le nombre de cyclistes à doublé en dix ans. Le choix de faire ses trajets en vélo dans la capitale commence à rassembler de plus en plus de monde bien que seuls 2% de l’ensemble des déplacements londoniens se font à vélo.

Boris Johnson, le maire de Londres en novembre 2013.

Boris Johnson, le maire de Londres en novembre 2013.

Le vélo, un moyen d’éviter le coût élevé d’accès au centre-ville.

Cette décision semble logique puisque de plus en plus de londoniens optent pour le vélo lors de leurs déplacements dans le coeur de Londres. Ce choix des habitants est motivé (en partie) par les 11,50 livres les jours de semaine, nécessaire pour accéder dans le centre-ville et plus notamment dans la City. C’est une conséquence, qualifiée d’ “inattendue” par Eric Albert de l’installation du péage à l’entrée de Londres en 2003.
Autre raison à l’augmentation de l’utilisation du vélo est , qu’aux heures de pointe, le trafic routier sur les ponts au-dessus de la Tamise, peuvent représenter près du quart du trafic. Autrement dit, la part véhicules dans le centre-ville a baissé au profit des déplacements à bicyclettes.

Enfin, si la mairie de Londres a changé de point de vue sur les cyclistes, à cause des treize morts sur les routes de la capitale, et s’est mis pour objectif multiplier, par plus de deux, le nombre de déplacements à vélo (de 600 000 quotidiennement à 1,5 millions) entre 2015 et 2026, elle n’a, pourtant, pas été très encline à améliorer les conditions de circulation pour les deux roues non motorisées et limitait ses efforts à tracer des lignes bleues sur le bord des routes.

(http://abonnes.lemonde.fr/planete/article/2015/02/13/londres-va-construire-une-autoroute-pour-velos_4575916_3244.html)

Related posts
À la uneActualitéFormule 1Sport

Grand Prix de Styrie : Week-end parfait pour Lewis Hamilton

À la uneMédias

Un été d'émissions cultes (épisode 4) : Mystères (TF1)

À la uneActualitéFootFranceSport

Il y a 22 ans l'équipe de France était sacrée championne du monde

À la uneSéries Tv

Jayce et les conquérants de la lumière : une campagne Ulule pour la sortie de la B.O

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux